Le candidat à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) Jagmeet Singh

L'énigmatique M. Singh

En tout «bon» politicien qu'il semble être, le candidat à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) Jagmeet Singh s'en est assez bien tiré lors de sa première entrevue accordée en français sur le plateau de l'émission 24/60 sur les ondes de RDI. J'en ai pour preuve le fait qu'il a réussi tant bien que mal à éviter le piège des signes religieux ostentatoires qu'il porte, à savoir turban et kirpan, en ramenant continuellement les valeurs progressistes qu'il défend et en affirmant qu'il «partage les mêmes valeurs que les Québécois».
«Je porte un turban et j'ai des cheveux longs, a-t-il dit. [...] C'est quelque chose de normal, pour moi. [...] Oui, j'ai des signes religieux, mais ce qui est plus important que ça, c'est quelles sont mes valeurs. Des valeurs progressistes, sociales-démocratiques. Je veux lutter pour la justice sociale.» Et, pour ajouter davantage de poids à ses arguments, M. Singh y est allé d'un sophisme pour le moins évasif en déclarant que certains de ses adversaires politiques ont des positions «inquiétantes» même s'ils ne portent pas de signes religieux ostentatoires. 
Enfin, sur la question du port du niqab lors des cérémonies de prestation du serment de citoyenneté, laquelle avait beaucoup nui à la campagne du NPD à l'occasion des dernières élections fédérales, Jagmeet Singh persiste à défendre la position qu'avait adoptée son chef de l'époque, Thomas Mulcair. Quoi qu'il en soit, l'énigmatique M. Singh ne laisse personne indifférent jusqu'à maintenant. Reste à voir ce que l'avenir lui réserve!
Henri Marineau, Québec