Le projet de tunnel relierait les centres-villes de Québec et de Lévis.

Le troisième lien, un tracé définitif et approprié?

POINT DE VUE / Après le tracé «définitif» d’un troisième lien entre les deux rives proposé par le gouvernement Legault, à l’est de Québec et passant par l’île d’Orléans, voici un nouveau «lapin sorti fraîchement du chapeau».

Un troisième lien renaît de ses cendres, celui reliant les centres-villes de Québec et de Lévis, dont l’abandon dans les années 70 apparaissait, il n’y a pas si longtemps, chose faite.

Or, le troisième lien qu’on nous propose aujourd’hui desservirait d’abord et avant tout les automobilistes, comme proposé et ainsi qu’on peut le supposer, toute l’industrie du transport par camion, soit le transport lourd et polluant, en augmentation d’année en année, qui circulerait lui aussi par les centres-villes!

Il y est également proposé d’y joindre un transport en commun, sans grand attrait, offrant le même confort plutôt minimal (voire inconfort) que les autres autobus du RTC, mais pour un peu mieux vendre le projet, fonctionnant à l’électricité.

Ce beau projet, très attrayant comme on nous le présente, ne règlera en rien l’achalandage et les bouchons des actuels pont de Québec et pont Pierre-Laporte. Or il apparaît plus important à l’heure actuelle de régler les problèmes de circulation existants des ponts situés à l’ouest, avant de fantasmer sur ce nouveau de projet de tunnel aux centres-villes, qui ne verra assurément pas le jour avant 10 ans.

Il est mentionné, plutôt du bout des lèvres, que le nouveau tramway (qui se trouve on ne sait où à l’heure actuelle tellement il est contesté et remis en question par l’opinion publique) traverserait le fleuve pour se rendre jusqu’à la Rive-Sud.

J’ai soumis il y a quelques jours au quotidien Le Soleil l’idée de la mise en place de trains de banlieue, utilisant les voies ferrées actuelles, dont celle déjà installée sur le pont de Québec qui, au moyen de réaménagement des voies ferrées, coûterait beaucoup moins cher finalement que ce pharaonique projet de tunnel ressuscité, qui favorisera une fois de plus l’étalement urbain, mais du côté est cette fois-ci.

Les trains de banlieue ont depuis longtemps fait leurs preuves dans de nombreuse villes du monde, avec des stationnements incitatifs localisés stratégiquement. Réglons donc d’abord le problème à l’ouest avant d’en créer de nouveaux à l’est.