Les terres des Sœurs de la Charité à Beauport

Le territoire agricole est aussi patrimonial

POINT DE VUE / Monsieur le premier ministre Legault, une terre agricole au Québec est un actif sur lequel le gouvernement peut exercer un contrôle, notamment en vertu de l’article 96 de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles.

Cet actif est un bien précieux, dont on ne doit pas se départir sans consultation publique. Un bien inestimable, dont la valeur sera encore plus importante avec la multiplication des risques climatiques.

Des consultations publiques ont eu lieu à Québec dans le cadre de la révision du Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Québec en 2016 et de 2017. Les citoyens se sont prononcés de manière claire et constante pour la protection du territoire agricole à Québec. Quelle valeur accordez-vous à l’acteur que nous sommes à titre de citoyen.e.s dans l’aménagement et le développement du territoire?

Le territoire agricole est un bien patrimonial à conserver pour notre indépendance alimentaire et la protection d’un savoir-faire propre aux conditions du Québec. Avant de prendre une décision mitigée en matière de protection des terres agricoles, laissons la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) faire son travail avec un dossier étoffé. Elle pourra aussi entendre les divers intervenants et donner un avis rigoureusement éclairé.

Dans les circonstances, il serait important que vous regardiez avec le recul du temps la valeur d’un autre bien national qui était en jeu dans les années 70 : celui de l’île d’Anticosti, qui a failli tomber entre les mains du gouvernement fédéral.

N’eut été la compréhension profonde du premier ministre Robert Bourassa de la valeur patrimoniale de la terre pour la nation, Anticosti pourrait maintenant se retrouver entre les mains d’étrangers, à la suite d’un «deal» entre puissances fédérales. Pour guider vos réflexes relativement aux actifs du Québec, je vous invite à lire sur cette histoire dans un récent article du magazine L’actualité intitulé La nuit où Québec a empêché Ottawa d’acheter l’île d’Anticosti.

Des terres cultivables en milieu urbain, dans un monde de plus en plus minéralisé et dans un contexte international et économique de plus en plus incertain, sont un trésor national. Vous avez un devoir fiduciaire face au peuple du Québec à cet égard, M. Legault.