La proposition de deux économistes canadiens de taxer les aliments a été plutôt mal accueillie.
La proposition de deux économistes canadiens de taxer les aliments a été plutôt mal accueillie.

Le taux d'autosuffisance alimentaire de 33% est une erreur de calcul

Le Soleil
Depuis déjà quelques années, l'UPA clame que le taux d'autosuffisance alimentaire québécois se chiffre à 33% des achats faits dans le commerce de détail et dans les marchés de l'hôtellerie, de la restauration et de l'institutionnel (HRI). Ce taux est un concept simple et séduisant. Il permet d'exprimer de façon chiffrée l'objectif d'une éventuelle politique agricole tout en rappelant la populaire Politique d'autosuffisance alimentaire des années 1970. La preuve: ce 33% est de plus en plus repris dans la presse et par les politiciens, Marie Bouillé, présidente de la Capern étant la dernière à ce jour.