Le retour du Canada dans la famille humaine internationale

Le Canada est un des rares pays de la planète, si ce n'est pas l'unique pays à travers le temps qui a bâti une notoriété basée sur un modèle fondé sur le droit, la paix, un modèle à visage humain, constructif, tolérant.
C'est un pays perçu de l'extérieur comme juste qui offre de l'espoir à tous sans discrimination. Le retour du Canada avec ses valeurs et son histoire dans la grande famille humaine internationale et une chefferie visionnaire de M. Trudeau donnera non seulement de l'espoir aux Canadiens, mais offrira de l'espoir et un modèle inspirant pour les autres peuples et à leurs gouvernements : une bonne gouvernance à visage humain pilotée non pas par les obstacles, les barrières, les petits intérêts ou les stéréotypes... mais une gouvernance visionnaire basée sur le savoir, le droit, l'altruisme et les valeurs nobles humaines.
Par ailleurs, pour être congruents avec nos valeurs qui nous unissent comme citoyens canadiens, nous devons tendre la main à nos concitoyens autochtones. «C'est notre passé, notre présent et notre futur». Pourquoi pas un plan Marshall sur 30 ans pour les autochtones, un plan par et pour les autochtones : éducation pertinente de qualité (primaire, secondaire, universitaire), santé, sport, alimentation saine, entrepreneuriat, etc. Ainsi, comme on dit au Québec, «nos bottines suivront nos babines», nous serons au summum de notre congruence comme peuple canadien.
D'ici 30 ans, les jeunes autochtones qui naîtront aujourd'hui seront dans les délégations internationales pour promouvoir le modèle inclusif canadien.
Et, nous pourrons en être fiers comme citoyen canadien en 2046.
Namasté.
Mustapha Farram
L'Ancienne-Lorette