Jessica Latouche est artiste lyrique soprano
Jessica Latouche est artiste lyrique soprano

Le plaisir de chanter et de partager du bonheur Pour vous, pour nous

POINT DE VUE / Au tout début de cette période troublante de pandémie, notre premier ministre Legault proposait aux artistes de collaborer afin que les jeunes demeurent confinés à la maison et évitent de se rassembler «pour faire le party». Comme beaucoup d’artistes, je me suis sentie interpellée par ce message (Propage la musique, pas le virus). J’ai alors décidé d’enregistrer et de publier, sur les réseaux sociaux, un aria du répertoire lyrique aimé du public (La Wally), débutant ainsi une série intitulée Pour vous, pour nous. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que des milliers de gens ont spontanément réagi et des centaines ont commenté mes publications, même de l’Europe. 

Depuis quelques jours, on peut entendre des commentaires à propos des publications gratuites d’artistes sur les réseaux sociaux. Le milieu culturel se mettrait en danger par une trop grande gratuité et certaines personnes s’interrogent sur ces gestes posés par les artistes de tout horizon. 

Je suis d’avis que le mouvement des musiciens sur les réseaux sociaux et le fait d’offrir une «trop grande gratuité» sont deux choses différentes. Au-delà de propager un peu d’espoir et de bonheur à ceux qui veulent bien les écouter, les vidéos «bonne franquette» que j’ai publiées sur Facebook, m’en procurent aussi. 

En tant qu’athlète vocale, si je puis m’exprimer ainsi, je dois continuer de m’entraîner quotidiennement afin de conserver endurance et technique. Partager des enregistrements me permet de garder contact avec le public et d’entretenir une certaine motivation, malgré l’annulation de mes nombreux concerts prévus d’ici la fin de l’été. Je considère qu’au contraire, comme en font foi plusieurs commentaires en réaction à mes publications, ces types de vidéos vont donner envie aux gens d’assister à des concerts lorsque ce sera possible, en plus de les faire consommer l’art local... 

Il y a une grande différence entre faire de petites vidéos seule à la maison ou en stéréo avec des collègues également en confinement, et assister à une prestation de musique live. Il n’y a rien comme d’assister à un concert en personne. Et je ne parle pas simplement de musique classique. Pourquoi le Festival d’été constitue-t-il l’attraction touristique majeure de Québec, attirant du public provenant d’un peu partout? Pourtant, les chansons des groupes invités sont pour l’instant disponibles gratuitement sur YouTube, Spotify ou autre plateforme de streaming. Parce que les gens veulent vivre un moment magique. La musique fait ressentir des émotions, mais lorsque c’est en direct et en personne, c’est totalement différent. 

En cette période de confinement qui devient source de grand stress psychologique pour la population, nous les artistes, voulons apporter du réconfort, propager de l’espoir, du bonheur et c’est par la musique que l’on peut agir concrètement.

Quand je lis ce commentaire écrit par un ami français (Thierry Dechaume, Angers), je me dis que notre geste vaut son pesant d’or. 

«Le jour se lève maintenant en Europe...Québec est encore dans la nuit...mais cette voix qui nous parvient brille comme une étoile au firmament...j’ai levé les yeux vers le ciel vers minuit et je voyais une lumière vive au loin...était-ce déjà cette belle âme qui était en chemin ?»