«La nostalgie de la centralité géopolitique de l’Empire ottoman anime bien des discours du président turc Erdogan», écrit l’auteur de la lettre. Ci-dessis, Recep Tayyip Erdogan lors d’une allocution devant le parlement pakistanais à Islamabad vendredi.
«La nostalgie de la centralité géopolitique de l’Empire ottoman anime bien des discours du président turc Erdogan», écrit l’auteur de la lettre. Ci-dessis, Recep Tayyip Erdogan lors d’une allocution devant le parlement pakistanais à Islamabad vendredi.

Le néo-ottomanisme à saveur islamiste

David Bensoussan
David Bensoussan
Professeur de sciences à l'Université du Québec
POINT DE VUE / Au XVIe siècle, l’Empire ottoman s’étendait des Balkans au Caucase et du Proche-Orient à l’Algérie. La Méditerranée était livrée à la piraterie. Celle-ci décrut graduellement après la défaite de la flotte ottomane à Lépante en 1571 et le raid de représailles américain contre Tripoli en 1805.