Donald Trump
Donald Trump

Le grand théâtre de Trump

André Verville
André Verville
Lévis
POINT DE VUE / Parfois, le non verbal en dit plus long sur une personne que tout ce qu’elle pourra dire ou écrire. Dans le cas de Donald Trump, on doit par contre avouer que les trois moyens d’expression que sont ses discours, ses tweets et sa dynamique corporelle rivalisent entre eux pour marquer le point.

Dans tous ces moyens d’expression publique, l’emphase est bien sûr la règle, comme pour le maquillage exagéré d’un comédien devant public ou d’un chanteur d’opéra. Les gens de théâtre vont vous le dire : la subtilité n’a pas sa place, une bonne mise en scène requiert de l’excès, quelquefois jusqu’à la caricature. Mais ça prend un exégète de ce grand art comme Donald Trump pour en faire la plus convaincante des démonstrations.

La preuve en est, de toutes les apparitions publiques du président, celles que je redécouvre avec admiration encore et toujours à chaque fois, ce sont les séances de signature de ses décrets présidentiels. Mimique au sourcil froncé pour un parcours visuel rapide du texte afin de montrer qu’il en a personnellement validé le contenu, signature monstre au marqueur pour en assurer la visibilité à la plus médiocre des caméras à l’arrière de la salle, puis présentation au peuple du document signé, le visage satisfait et fier, comme s’il s’agissait des Commandements de Dieu.

Quel grand homme de théâtre, que ce président!