Le Soleil
«Le projet Énergie Saguenay est à classer parmi les anomalies commerciales de calibre mondial, indignes d’un Québec qui prétendrait s’y associer en vertu d’une politique énergétique moderne et audacieuse», écrit Bernard Saulnier.
«Le projet Énergie Saguenay est à classer parmi les anomalies commerciales de calibre mondial, indignes d’un Québec qui prétendrait s’y associer en vertu d’une politique énergétique moderne et audacieuse», écrit Bernard Saulnier.

Le gaz naturel n’est pas une énergie de transition pour le Québec

Bernard Saulnier, ing
Bernard Saulnier, ing
Ingénieur, retraité de l’Institut de Recherche en électricité du Québec (IREQ-HQ)
POINT DE VUE / Comment évaluer un projet industriel qui ambitionne d’exporter pendant une période de 25 ou 50 ans un volume annuel de gaz naturel équivalent à trois fois ce que le marché intérieur du Québec consomme? Comment juger la pertinence et les conséquences d’un tel projet, si l’examen évacue en amont les impacts sociaux et environnementaux des approvisionnements en produits de base et en énergie, et en aval ceux qui surviendraient inévitablement tout au long du trajet parcouru par le gaz naturel fossile pendant son transit jusqu’à sa consommation finale outre-mer?