Le faux débat sur les fusions municipales à l’île d’Orléans…

En réaction au Point de vue «Les citoyens de l’île d’Orléans ont le droit de savoir» paru le 1er novembre.

› Point de vue «Les citoyens de l’île d’Orléans ont le droit de savoir»

Je me retrouve, bien malgré moi, au centre d’un faux débat sur la fusion des six municipalités de l’île d’Orléans. Voici donc ma compréhension de la situation.

Le développement de l’île d’Orléans a toujours été très intimement associé à l’agriculture, l’histoire, le patrimoine bâti et la persévérance de ses artisans. Un savant mélange de savoir-faire et de savoir-être qui attire, encore aujourd’hui, des milliers de touristes à la recherche de l’authenticité. 

Depuis près de 10 ans, nous sommes confrontés à un mouvement de contestation de la gouvernance de notre territoire. L’insatisfaction et la lenteur face à certaines décisions sont injustement associées à un nombre trop élevé d’élus. Pourtant, ces élus souvent accompagnés de bénévoles accomplissent, sans bruit, une partie importante des tâches communautaires indispensables au bien-être de la population.

Je siège à la table de la MRC depuis huit ans. La distribution égale du poids politique aux six municipalités nous permet de débattre avec rigueur et respect les dossiers à portée régionale. Le regroupement bénéfique des services municipaux communs au sein de la MRC est déjà réalisé et explique les faibles taux de taxation. Quant aux sujets qui ne font pas l’unanimité, des échanges corsés sont toujours prévisibles, que nous soyons fusionnées ou non. 

Sur la scène locale, il est vrai que le village de Sainte-Pétronille sera la dernière municipalité de l’Île à réaliser son projet d’assainissement des eaux usées. Malgré la complexité technique du projet, la quête de subventions et l’obligation d’harmoniser les travaux avec les différents ministères, la planification s’aligne pour 2019. 

Quant au débat, il ne pourra pas être tranché au cours de la présente élection. L’absence de candidats fusionnistes dans la majorité des municipalités de l’Île nous privera du signal clair que nous attendions. 

Harold Noël, maire en élection à Sainte-Pétronille