Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Le basket de la NBA avant le baseball à Montréal

Michel Beaumont
Michel Beaumont
Québec
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / La couverture médiatique sportive s’enflamme à chaque fois qu’il est question d’un retour possible du baseball majeur à Montréal. Il est plutôt question ces temps-ci d’une équipe partagée, avouez que cela ressemble plutôt à un prix de consolation ! Où demeureraient les joueurs et leurs familles, à Tampa Bay ou à Montréal ? Où serait l’appartenance des amateurs ? Remarquez qu’une nouvelle équipe de l’expansion, ou une tout autre équipe actuelle, serait vouée à vivre au milieu du classement tout au plus !

Ne soyons pas dupes. Croyez-vous sincèrement que les propriétaires de l’équipe de baseball à Montréal investiraient des sommes colossales pour rivaliser avec les Yankees de New York, les Dodgers de Los Angeles ou les Red Sox de Boston, pour ne nommer que ces équipes ? Non !

Montréal est une ville de gagnants et d’une seule équipe. Amateurs de sports, réveillez-vous ! Au début de la saison de baseball, les journées sont froides, les spectateurs ne parlent que des séries au hockey. Au mois de juin, le sujet au stade est le repêchage au hockey. Les spectateurs arrivent vraiment à la fin des classes jusqu’au début de septembre. En plus, il faudrait bâtir un nouveau stade !

Pendant ce temps, les jeunes, la clientèle de demain, carburent davantage au basketball de la National Basketball Association (NBA) qu’au baseball de la Major League Baseball (MLB). Cela est notable ! 

De plus, l’État sauverait les coûts d’un stade neuf, car le Centre Bell répond déjà aux exigences de la NBA. Le gouvernement devrait penser plus aux jeunes plutôt qu’aux nostalgiques des Expos qui ont quitté Montréal. Vous rappelez-vous ? J’en porte la conviction en moi, pour l’avenir, souhaitons le basketball !