L'air conditionné et les changements climatiques

Mercredi, le voisin d'en face a fait couper dans sa cour un gros et grand arbre, apparemment en bonne santé. Trois hommes ont passé la journée là-dessus.
Cela m'a fait quelque chose, mais un autre voisin était, lui, content: «Enfin, on va voir clair», me lança-t-il. «Peut-être, mais on va aussi avoir plus chaud», lui rétorquai-je (car il est bien connu que le panache feuillu des arbres contribue à rafraîchir les villes). Ce à quoi il répliqua, radieux: «J'ai l'air climatisé!»
L'air conditionné comme solution aux changements climatiques. Le champion des émondeurs, Hydro-Québec (pour qui un bon arbre est un arbre mort), est-il d'accord?
Sylvio Le Blanc, Montréal