«Le ciné-parc estival planifié se voulait un rendez-vous festif permettant à tous, peu importe leur situation économique, d’avoir accès à ces rendez-vous. Dans la situation actuelle, que l’on sait difficile pour plusieurs, c’était un cadeau à faire à sa ville que d’offrir une telle accessibilité», écrivent les auteurs.
«Le ciné-parc estival planifié se voulait un rendez-vous festif permettant à tous, peu importe leur situation économique, d’avoir accès à ces rendez-vous. Dans la situation actuelle, que l’on sait difficile pour plusieurs, c’était un cadeau à faire à sa ville que d’offrir une telle accessibilité», écrivent les auteurs.

L’abandon du projet ciné-parcs: grande déception pour des organismes culturels de Québec

POINT DE VUE / Monsieur le maire Régis Labeaume,

Comme vous le savez, le projet de ciné-parc annoncé par la Ville de Québec et le Festival de cinéma de la ville de Québec était une initiative impliquant plusieurs organismes de divers secteurs s’y étaient joints pour en faire un projet collectif pour le milieu culturel de Québec.

En nous y associant, par la sélection d’œuvres liées à nos différents champs artistiques, nous trouvions dans cette action une belle façon de rejoindre un public qui ne fréquente pas nécessairement les lieux dans lesquels nos organismes évoluent habituellement. Il nous semblait porteur de montrer aux citoyens et citoyennes la diversité du paysage culturel de la capitale et des organismes qui y pratiquent.

C’est donc avec grande déception que nous avons appris vendredi dernier l’annulation de ce projet à la suite d’une mésentente avec les distributeurs et leur position ferme sur le principe de la gratuité de cette initiative. Et ce, surtout dans un contexte où il est déjà prévu que tout soit fait dans les règles de l’art, soit que les droits de diffusion et les redevances aux ayants droit et aux artistes soient versés.

Avec cette annulation, comme vous le savez, ce sont de nombreux artistes, artisans, concepteurs et techniciens qui perdent une occasion d’emploi. Ainsi, ce n’est pas seulement le public qui en est pénalisé, mais bien les différents acteurs du milieu culturel également.

Le ciné-parc estival planifié se voulait un rendez-vous festif permettant à tous, peu importe leur situation économique, d’avoir accès à ces rendez-vous. Dans la situation actuelle, que l’on sait difficile pour plusieurs, c’était un cadeau à faire à sa ville que d’offrir une telle accessibilité.

En plus de la déception que nos organismes souhaitent partager avec vous, car ce projet vous tenait à cœur comme à nous, nous voulons vous exprimer notre disponibilité à vous appuyer dans d’autres initiatives qui pourraient être mises en place pour aider les gens de Québec à se tricoter un été culturel. Nos organismes ont de nombreuses idées de nouvelles avenues possibles à mettre sur pied pour atteindre les objectifs du projet initial et ainsi mettre tout le milieu culturel de Québec en action pour les citoyennes et citoyens de notre ville.

Bien à vous,

Orchestre symphonique de Québec 

Québec BD 

L’Aubergine 

Antitube 

La Vie Est Belle