La laïcité, une valeur rassembleuse

On en lit de toutes les sortes dans tous les journaux du Québec. Certains sont pour, d'autres contre, certains y voient une lutte contre les religions, d'autres une lutte contre le voile et les signes religieux. Certains disent que le Québec n'est pas assez tolérant, qu'il faut accepter les différences, d'autres disent que les immigrants doivent s'intégrer harmonieusement et adopter nos façons de vivre, et ainsi de suite.
On en lit de toutes les sortes dans tous les journaux du Québec. Certains sont pour, d'autres contre, certains y voient une lutte contre les religions, d'autres une lutte contre le voile et les signes religieux. Certains disent que le Québec n'est pas assez tolérant, qu'il faut accepter les différences, d'autres disent que les immigrants doivent s'intégrer harmonieusement et adopter nos façons de vivre, et ainsi de suite.
Pourtant, quand on relit le manifeste d'Hérouxville (http://municipalite.herouxville.qc.ca/normes.pdf» n _blankhttp://municipalite.herouxville.qc.ca/normes.pdf), on y voit clairement le désir des «gens du pays»: l'intégration harmonieuse des nouveaux arrivants.
Au-delà des grands principes généraux d'égalité homme-femme, principes sur lesquels tous sont en accord (à quelques exceptions près), je crois que le manifeste d'Hérouxville indique clairement le chemin à suivre, la façon d'établir cosensus qui nous ralliera tous, et ce chemin s'appelle la laïcité.
Établissons d'abord un État fondé sur l'humain, et non fondé sur ses croyances, un État laïc dans les faits, mais aussi dans les apparences.
Un État laïc qui se préoccupera du citoyen, sans considération pour ses croyances, qui verra à son bien-être, sa santé, à la justice, à lui offrir les services dont il a besoin.
Ne serait-il pas temps de fermer la boucle sur notre Révolution tranquille, qui a remis notre propre religion à la place où elle doit être? Ne serait-il pas temps de fonder un État et un vivre ensemble basés sur la laïcité, de consacrer cette valeur sociale et humaine dans une charte de la laïcité et de placer cette valeur sociale au-dessus des croyances diverses des citoyens?
Ne serait-il pas temps de créer un État laïc?
Et plus encore, ne serait-il pas temps d'entamer non seulement la création d'un État laïc, mais d'une société laïque, d'un vivre ensemble laïc non teinté par le religieux, dans le respect de l'autre, en évitant de brimer la liberté de conscience des autres citoyens par l'affichage de type religieux?
Le temps est venu de débuter la mise en place d'un espace public commun et laïc.
Il est temps de compléter notre révolution tranquille et de mettre toutes les religions à leur place, c'est-à dire dans le domaine privé, dans les temples ou à la maison, comme nous l'avons fait pour nos propres religions «indigènes».
Le temps est venu de gérer le Québec de façon purement laïque, compte tenu de la nouvelle diversité religieuse.
Le temps est venu de gérer nos villes de façon purement laïque.
Le temps est venu de gérer nos édifices publics, accueillant tous types de citoyens, de façon purement laïque.
Le temps est venu de gérer nos entreprises sur une base purement laïque.
Le temps est venu d'instaurer la laïcité dans toutes les sphères publiques communes de la société.
Serge Mathieu
Québec