La coopération envers les générations futures

Lettre à M. Guy Cormier, président et chef de la direction de la Fédération des Caisses Desjardins du Québec
Le 20 juillet dernier, sous le titre «Contribuez à beaucoup plus qu'à votre portefeuille», le Mouvement Desjardins nous envoyait un courriel faisant la promotion de ses produits d'investissement responsable, dont le Placement garanti PrioriTerre ainsi que les Fonds et Portefeuilles SociéTerre, à l'intérieur desquels j'ai des placements puisque cela correspond à mes valeurs.
Mais quelle est la cohérence et la sincérité de cet appel quand nous apprenions, le 8 juillet dernier, que Desjardins avait accordé un prêt de $145 millions de dollars à la pétrolière Kinder Morgan pour la construction du controversé pipeline Transmountain? Pourquoi un tel investissement qui vient saper les objectifs de nos efforts individuels auxquels vous nous conviez?
«Desjardins, mouvement coopératif»? C'est ça la coopération envers les générations futures?
Alors que l'Accord de Paris (décembre 2015) reconnaissait l'urgente nécessité de réduire de façon substantielle la production et la consommation des énergies fossiles si nous voulons éviter les extrêmes climatiques et la perte de contrôle sur le climat, le Mouvement Desjardins se sent-il interpellé face à ses responsabilités envers ses membres et ses futurs jeunes sociétaires?
À la suite de votre décision, vous avez décrété un moratoire sur les projets de pipeline. Cela ne sera pas suffisant. Notre retard collectif et individuel à procéder à la transition énergétique relève de l'immoralité et de l'irresponsabilité, pour ne pas dire de la criminalité envers les générations futures.
Le 8 septembre prochain, le GIEC (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat) relié à l'ONU viendra rendre public son prochain rapport sur l'état du climat à Montréal.
Peut-on espérer que Desjardins joue un rôle de leadership à cette occasion en déclarant publiquement qu'il ne s'impliquera plus dans les projets de production et de transport des énergies fossiles? 
Il me semble que ce serait là une contribution importante à la qualité du monde que nous voulons laisser à nos enfants et petits-enfants qui, en retour, reconnaîtront dans le Mouvement Desjardins une entreprise économique qui défend leurs intérêts. N'y a-t-il pas là une sage décision d'affaires prometteuse?
En vous remerciant de l'attention portée à ma missive.
Pierre Prud'homme, Laval