«La nouvelle députée caquiste Joëlle Boutin vient de confirmer hors de tout doute que la CAQ est toujours en «lune de miel» avec son électorat, notamment dans la grande région de Québec où elle détient maintenant 9 des 11 circonscriptions», écrit l'auteur de cette lettre d'opinion.

La CAQ toujours en «lune de miel»

POINT DE VUE / Avec 43 % des voix, 4000 voix de majorité sur la candidate libérale Gertrude Bourdon dans la circonscription de Jean-Talon, château-fort du Parti libéral du Québec depuis 1965, la nouvelle députée caquiste Joëlle Boutin, qui devient la 76e députée de la Coalition avenir Québec (CAQ), vient de confirmer hors de tout doute que la CAQ est toujours en «lune de miel» avec son électorat, notamment dans la grande région de Québec où elle détient maintenant 9 des 11 circonscriptions.

Or, il s’avère que François Legault a réussi, depuis le début de son mandat à titre de premier ministre du Québec, à garder un contact étroit avec la population en faisant volte-face sur certains projets de loi lorsqu’il sentait la «soupe chaude». J’en ai pour preuves sa décision bien arrêtée de ne pas inclure de clause grand-père pour les enseignants dans le projet de loi 21 qu’il a finalement changée à la dernière minute, sa volte-face radicale dans le dossier de l’immigration eu égard au PEQ et, récemment, l’écart entre les parents biologiques et les parents adoptifs concernant le nombre de semaines de congés parentaux qu’il a rapidement ramené à l’équité.

François Legault sait fort bien qu’il a été élu en grande partie à cause de ses engagements électoraux qui, tout au cours de la campagne, contribuaient à le maintenir en tête des sondages. À cet effet, le cas du nombre de semaines accordées aux parents biologiques par rapport aux parents adoptifs venait briser le lien de confiance entre lui et son électorat, d’où le changement de cap dès le lendemain de la présentation du projet de loi par le ministre Jean Boulet.

Une attitude d’écoute qui vient sûrement, en grande partie, expliquer la «lune de miel» qui persiste entre le premier ministre et les Québécois!