Joyeuses Fêtes, simplement

En réaction aux articles «Pour une dernière fois...» et «De nouvelles traditions pour Noël» des journalistes Anne Drolet et Daphné Bédard parus le 1er décembre

J’ai adoré lire vos deux articles. Je suis triste de voir Mme Drolet quitter le journalisme, mais je suis heureux en même temps, car elle a pris la décision nécessaire pour... elle. Je vous souhaite santé et bonheur dans votre nouvelle vie. Quant à l’article qu’a écrit Mme Bédard sur les nouvelles traditions pour Noël, je pense exactement comme elle. Mais je me demande, est-ce vraiment de nouvelles traditions ou serait-ce revenir à d’anciennes, celles avec lesquelles nos ancêtres étaient heureux, sans se compliquer la vie? 

Ma femme et moi-même avons le plus beau Noël chaque année. Nous allons à la messe, suivi d’un beau souper tranquille en amoureux ou avec quelques membres de la famille ou quelques amis. La musique de Noël est aussi une nécessité. Nous avons deux critères importants durant la nuit de Noël, pas de téléphone intelligent ouvert et aucun cadeau. Les gens perdent un temps fou à l’achat de cadeaux, de l’emballage, etc. Nous nous donnons nos cadeaux de Noël à longueur d’année avec de petites sorties, de petits voyages, etc. Je me souviens quand mon père me racontait qu’ils allaient faire du ski sur la colline en arrière de leur maison, ils étaient six enfants sur une vieille paire de skis. Ils n’avaient pas beaucoup d’argent, mais ils étaient heureux de jouer ensemble.

Nous avons réalisé il y a plusieurs années maintenant que nous faisions partie d’un monde de consommation. Nous avions donc décidé de nous simplifier la vie. À la suite de ce changement, nous sommes plus heureux avec moins de pression à suivre tout le monde. La maison a été vendue ainsi que tout ce qui venait avec. La dernière voiture a été vendue en mars 2018. Les gens nous demandent comment nous pouvons vivre sans voiture. Avoir une voiture n’est pas une priorité pour nous. Quand nous en voulons une, il y a plusieurs compagnies qui se fendent le derrière pour nous en louer une. 

La marche, le covoiturage, le bus sont maintenant nos nouveaux moyens de transport. Exit les rendez-vous pour les changements d’huile, changements de pneus, etc., donc moins de pertes de temps. La plupart des gens disent qu’ils ne pourraient pas vivre sans voiture, ce qui me fait dire que toutes les raisons sont bonnes pour justifier une action. Il y a certainement eu certains ajustements à faire dans notre vie, mais nous ne sommes pas moins heureux à cause de ce changement.

Le temps des fêtes et la vie en général n’ont pas besoin d’être compliqués, c’est à nous d’agir en conséquence.

Joyeuses fêtes et bonne année de santé et de bonheur.

Guy Roussel, Lévis