Le maire de Québec Régis Labeaume

J'attache ma tuque...

Lettre au maire Régis Labeaume
Monsieur le Maire,
Je sais, je sais (comme le dit si bien Jean Gabin) et je vous l'accorde, vous avez réalisé de gros, de flamboyants, d'impressionnants projets pour la ville de Québec. Vous avez maîtrisé l'art de la réussite. Vous en imposez, c'est vrai, par votre prestance, votre sens de l'organisation et votre dynamisme et j'allais dire votre crédibilité, en matière de leadership. Chapeau!
Mais tout ça a un prix, admettons-le : le fardeau fiscal du citoyen et de la ville s'assombrit annuellement. LA QUESTION : Le payeur de taxes est-il capable de suivre encore longtemps? J'en doute.
Vous nous avisez en décembre 2015 d'attacher nos tuques pour 2016 et les suivantes. Je veux bien «raffiner» la qualité de vie des citoyens et l'objectif est fort louable, MAIS, je vous en implore, y a-t-il moyen de faire relâche pour, disons, un trois ans? N'y a-t-il pas moyen de surseoir pendant trois, quatre ans à tout projet non essentiel, pour laisser souffler le citoyen? Sommes-nous obligés, sur une base annuelle, d'amorcer de nouveaux projets trop souvent épars, en plus d'engager et de dépenser de nouveaux fonds à même le trésor (!) municipal? Un repli serait-il opportun, si ce n'était que pour permettre aux autorités municipales une réflexion d'envergure en 2016 en matière de planification et de gestion du territoire? Peut-on, par exemple, rêver à la publication en 2016 d'une liste exhaustive (après réflexion) des projets envisagés à  compter de 2020 et non, des annonces à la pièce, teintées de la saveur du moment, ce qui me semble souvent être le cas présentement?
Monsieur Labeaume, dites-moi que je détiens une (petite) parcelle de bon sens et de vérité.
Merci à l'avance.
Un joyeux Noël avec ça!
Pierre Aubé, Québec