Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jacques Lacoursière
Jacques Lacoursière

Jacques Lacoursière et la mémoire du Québec

Yvan Giguère
Yvan Giguère
Saguenay
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / Celui qui m’a fait aimer notre histoire, celle du Québec, celle de mes ancêtres, celle de mes racines. Cet historien qui a été et qui demeurera longtemps une référence.

Celui qui se démarquait par une approche populiste de l’histoire tout en demeurant un grand vulgarisateur. Cet homme passionné, ce conteur hors pair qui n’hésitait pas à revêtir des costumes d’époques lorsqu’il allait à la rencontre des Québécois à l’occasion d’événements historiques et même lors de salons du livre.  

Cet homme plus grand que nature était à mes yeux le Félix ou le Vigneault de notre histoire.  On se souviendra entre autres de la série ¨Épopée en Amérique : Une histoire populaire du Québec¨ réalisée par Gilles Carles à laquelle il avait contribué par son savoir et pour laquelle il faisait la narration.  Chaque épisode se terminait par un plan fixe de son visage, lui qui venait de nous faire découvrir encore un autre pan de notre histoire. Mémorable !

Parlant de mémoire, n’incarnait-il pas  à lui seul la mémoire du Québec ?  Ironiquement il  a été emporté le 1er juin à 89 ans,  par l’Alzheimer.  Mais il nous lègue par ses écrits, rien de moins qu’une très belle et très grande histoire : la nôtre.  Merci Jacques Lacoursière !