Environnement: ne pas s’arrêter en si bon chemin

POINT DE VUE / Le 31 juillet, j’ai été étonné. La presque totalité du bulletin de nouvelles à la radio de Radio-Canada est consacrée à l’environnement. En effet, on y rapporte l’annonce de Sobey’s d’éliminer à court terme les sacs de plastique à usage unique, l’accroissement très rapide de la vente de steak sans viande, la réhabilitation du lanceur d’alerte sur les pesticides Louis Robert et on consacre une longue période au phénomène croissant du véganisme.

Serait-ce là le début d’un réel mouvement vers un changement social attendu depuis si longtemps? Ça me réjouit de constater qu’on s’engage collectivement dans des gestes concrets visant une plus grande protection de notre environnement.

Il ne faudrait pas cependant s’arrêter en si bon chemin. N’oublions pas la grande nécessité de faire plus dans le domaine de la consommation responsable en limitant les achats à ce qui est vraiment nécessaire, en choisissant de préférence les achats d’articles biologiques, équitables, usagers, réutilisables et recyclables. 

Nous devons aussi faire plus, dans le domaine des transports en généralisant l’électrification de ceux-ci, l’autopartage, le covoiturage, le transport en commun, le vélo, la trottinette, la planche à roulettes et les patins à roues alignées, sans oublier de limiter les voyages en avion qui ne sont pas obligatoires.

Ne pas s’arrêter en si bon chemin, ce sera un plus non seulement pour nous, mais pour tous nos descendants.