Le premier ministre François Legault
Le premier ministre François Legault

Encore des primes ou bonis

Jocelyn Boily
Jocelyn Boily
Québec
POINT DE VUE / Les primes ou bonis de performance continuent de couler à flots dans nos sociétés d’État québécoises. En pleine pandémie, les hauts dirigeants de la SAQ se sont donnés près de dix millions de $ en bonis et ceux d’Hydro-Québec près de 30 millions $.

Il me semblait que le gouvernement de François Legault voulait mettre un terme à ce gaspillage. Pourquoi donner des bonis ou des primes au rendement? Les cadres ont fait un choix de carrières et ils sont à l’emploi afin d’accomplir leurs tâches et mandats selon leur compétence. Ils doivent s’assurer que les services aux citoyens soient rendus convenablement tout en respectant les budgets.

S’ils ont bien respecté voire même dépassé les engagements, ils ont accompli leur travail pour lequel ils ont été engagés et très bien payés. Lorsque la performance est négative ou que les sociétés subissent des pertes, le gouvernement ne coupe pas les salaires des dirigeants. Pourquoi des primes à l’inverse?

Il me semble qu’on n’a pas eu de baisse de tarifs à Hydro-Québec et que le prix des bouteilles de spiritueux n’a pas été réduit pour autant.