Le 22 novembre dernier, le ministre responsable du Développement social et de la SCHL, Jean-Yves Duclos a rendu publique une Stratégie nationale sur le logement.

Du logement social sur les terrains militaires de Ste-Foy

Lettre ouverte au ministre responsable du Développement social et de la SCHL, Jean-Yves Duclos

Le 22 novembre dernier, vous avez rendu publique une Stratégie nationale sur le logement, vous l’avez d’ailleurs présentée aux gens de Québec jeudi dernier. Cette Stratégie confirme la volonté de votre gouvernement, exprimée dans le dernier budget, «de contribuer directement à la création de nouveaux logements abordables et de logements sociaux» en rendant «des terres et des bâtiments excédentaires du gouvernement fédéral accessibles, à coût faible ou nul, aux fournisseurs de logements». 

Les terrains militaires de Sainte-Foy se trouvent exactement dans cette catégorie d’«excédentaires». Depuis 15 ans, le Comité Logement d’Aide aux Locataires du secteur ouest (CLAL), appuyé par le FRAPRU et d’autres organisations alliées de la région, demande qu’une partie importante de ces terrains soit réservée pour du logement communautaire et social, notamment pour une coopérative d’habitation dont les membres fondateurs cherchent désespérément un lieu où s’établir dans l’Arrondissement. Malgré l’incertitude, une quarantaine de requérants et de requérantes sont derrière le projet et attendent que la Coopérative Clé d’un rêve se concrétise : ce sont notamment des personnes retraitées autonomes, principalement des femmes, des familles immigrantes avec plusieurs enfants qui ne trouvent pas un logement de taille suffisante, des personnes en situation de handicap qui ont un besoin criant d’un logement adapté. 

Depuis 10 ans, ces locataires à faibles et modestes revenus de Sainte-Foy tentent de convaincre les élus successifs de leur besoin urgent d’un logement décent. Également, accompagnés par le groupe de ressources techniques Sosaco, ils et elles ont l’appui de leur communauté, le conseil d’administration de la coopérative est actif, des plans ont déjà été produits. Tout ce qu’il manque est un signal clair de votre gouvernement. En ce sens, une demande formelle a déjà été déposée auprès du ministère de la Défense, propriétaire de ces terrains. 

Alors que le prochain budget de votre gouvernement sera présenté dans quelques semaines, il est temps de concrétiser les mesures annoncées il y a un an pour les gens de Québec et les 6220 locataires de Sainte-Foy-Sillery qui consacrent plus de la norme de 30 % de leur revenu pour se loger. 

Plusieurs raisons justifient que ces terrains soient réservés en priorité à du logement communautaire et social et à d’autres projets portés par la communauté. Non seulement les revenus des locataires de Sainte-Foy sont plus bas que ceux des locataires de l’ensemble de la ville, mais les loyers y sont beaucoup plus élevés. Pourtant, les importants développements résidentiels récents dans le secteur se font essentiellement sous forme de condos et de logements locatifs de luxe. Dans ce contexte, les citoyennes et les citoyens à faible et modeste revenus doivent avoir accès à des logements qui leur permettront de demeurer dans leur milieu, milieu qui profitera d’ailleurs grandement de la présence de ces réalisations en terme social, culturel et économique. 

À l’heure où ils sont de plus en plus convoités, il serait honteux que des terrains publics, situés dans un arrondissement où les besoins sont nombreux et où les logements sociaux se font rares, échappent à la communauté au moment même où le gouvernement à qui ils appartiennent promet, enfin, une stratégie pour améliorer leur situation. Nous vous invitons donc à concrétiser sans tarder un de vos engagements phares en matière de logement social.

Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU

Cheryl Ann Dagenais, coordonnatrice du Comité Logement d’Aide aux Locataires (CLAL)

Nathalie Genois, directrice du développement, Sosaco