La nouvelle ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade

Dominique Anglade: développer tout le Québec

Il faut doter le Québec d'une stratégie qui construira son avenir économique avec la pleine participation des régions, la pleine valorisation de ses avantages industriels et la pleine performance de ses entreprises. C'est un défi et certainement un objectif pour tout ministre de l'Économie.
J'ai constaté au cours de mes nombreuses tournées du Québec que les régions tout comme la métropole apportent, chacune à sa manière, une contribution à notre richesse collective. J'ai aussi constaté qu'elles font toujours face à des besoins criants en matière de développement. 
Selon la FCCQ, les différentes politiques et interventions économiques appellent à une plus grande cohérence. Souvent, elles sont élaborées dans une perspective sectorielle. La vision générale ne semble pas toujours tenir compte des caractéristiques de l'ensemble des régions.  
Le Québec a besoin d'un chef d'orchestre qui viendra administrer une bonne dose de cohésion et de globalité dans les interventions publiques pour développer notre complémentarité économique sur tout notre territoire.
C'est le défi qui attend Dominique Anglade, la nouvelle ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique. Un défi à la fois emballant - apporter sa contribution personnelle à notre avenir collectif est toujours quelque chose de grand -, mais également exigeant, car il survient dans un contexte où notre économie, avec sa faible croissance, a besoin de stimulation.  
Le mandat confié à la ministre d'implanter une politique du numérique va dans ce sens et pourrait permettre à plusieurs entreprises d'accélérer leur développement et de jouer à armes égales avec le reste du monde, notamment en matière de commerce électronique. Cependant, le succès de cette politique sera tributaire de l'audace nécessaire pour que le Québec entre résolument dans le XXIe siècle.
À l'heure où les distances deviennent de plus en plus virtuelles, j'ai peine à constater qu'aujourd'hui, en 2016, plusieurs régions du Québec n'ont pas accès à un réseau à large bande, utile notamment au développement des entreprises, à l'éducation, à la télémédecine, etc.  Il est aussi désolant que certaines régions n'aient pas encore une couverture adéquate en matière de téléphonie mobile. 
Nous accueillons la nomination de Dominique Anglade avec une grande ouverture. Nous croyons qu'elle peut faire une différence. Son expérience importante et variée du milieu des affaires et les nombreuses distinctions qu'elle a reçues au fil des années témoignent qu'elle est une personne énergique et impliquée. J'aime à rappeler que c'est à travers le réseau des chambres de commerce - à la Jeune chambre de commerce de Montréal - qu'elle s'est fait connaître.
La FCCQ lui offre tout son support et toute la collaboration du réseau des 140 chambres présentes dans toutes les régions du Québec.  
Nous lui souhaitons un bon succès!
Françoise Bertrand, O.C., C.Q., présidente-directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Montréal