Yves-François Blanchet
Yves-François Blanchet

Désolante position d’Yves-François Blanchet sur Ciment McInnis

Michel Gélinas
Michel Gélinas
Géographe, Québec
POINT DE VUE / En réaction à l’article «Ciment McInnis: pas l’ombre d’un regret pour Blanchet» de Gilles Gagné paru le 23 août.

Monsieur Blanchet,

Relativement à vos propos tenus la semaine dernière en Gaspésie sur l’autorisation que vous avez donnée à la cimenterie de Port-Daniel, alors que vous étiez ministre de l’Environnement du gouvernement de Pauline Marois, je vous dirai que si le BAPE avait pu tenir des audiences publiques, avant que vous ne donniez votre aval à ce projet (le plus important émetteur de GES du Québec), vous auriez agi comme un véritable protecteur de la qualité de l’environnement.

De dire aujourd’hui que vous ne pouvez être tenu responsable pour les retombées collantes observées cet été, alors que vous avez refusé d’entendre les citoyens et les spécialistes qui auraient pu en faire mention durant ces audiences, ça ressemble étrangement au geste de Ponce Pilate, rapporté par les saintes écritures.

Il est pour moi très désolant de voir les politiciens se défiler. Et surtout ça ne m’encourage pas à maintenir mon adhésion au Bloc Québécois quand je vous vois vous en laver les mains de la sorte.

Quelle tristesse!

À LIRE AUSSI : Ciment McInnis: pas l’ombre d’un regret pour Blanchet