Le maire de Québec Régis Labeaume

Déshabiller Régis pour habiller...

Une des responsabilités majeures d'un maire d'une grande ville comme Québec, c'est évidemment de gérer l'aménagement de son territoire. Une des responsabilités majeures d'un promoteur immobilier comme M. Dallaire, c'est de gérer l'occupation du territoire.
Présentement, M. Dallaire l'emporte haut la main sur M. Labeaume quand il nous présente ses projets (et que d'emblée notre maire dit oui) que ce soit à Lebourgneuf ou à notre «nouveau centre-ville», selon M. Dallaire (à la tête des ponts!) comme il l'affirme dans un article du Soleil (22 décembre 2015). Comme dirait l'autre, «c'est pas rien» quand un promoteur nous fait suivre ses ambitions (pour lui un legs) et que celui qui est censé nous représenter ne présente pas de plan d'ensemble bien articulé pour toute la ville.
L'enjeu est majeur et j'ose espérer qu'en 2016, Régis Labeaume sera lui-même et nous expliquera comment il entend aménager son territoire en se souvenant du texte suivant tiré du Soleil du 15 février 2015: «Des projets, les promoteurs en ont beaucoup dans leurs cartons», s'empresse de préciser la spécialiste d'Altus InSite, un consultant en immobilier membre du Groupe Altus...
Et à Québec, de nouveaux locataires, il n'en tombe pas beaucoup du ciel. En général, ceux qui s'installent dans les nouveaux édifices n'arrivent pas de l'Europe, de l'Asie ou des États-Unis, mais plutôt d'un autre immeuble de la région parce qu'ils sont en quête d'un autre toit pour répondre, par exemple, à des besoins d'expansion.
Jacques Boivin
Québec