Le Soleil
«Il nous faut mettre un terme à ce modèle de soins qui a indéniablement montré ses limites pendant la crise de la COVID-19. Que la situation se soit stabilisée récemment en CHSLD n’est ni rassurant ni satisfaisant» écrivent les auteurs de cette lettre.
«Il nous faut mettre un terme à ce modèle de soins qui a indéniablement montré ses limites pendant la crise de la COVID-19. Que la situation se soit stabilisée récemment en CHSLD n’est ni rassurant ni satisfaisant» écrivent les auteurs de cette lettre.

Des soins optimaux pour les personnes âgées en CHSLD: il faut passer à l’action!

Luc Mathieu
Luc Mathieu
Inf., D.B.A, président de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
Huguette Bleau
Huguette Bleau
Présidente de l'Association québécoise des infirmières et infirmiers en gérontologie
POINT DE VUE / À l’instar des gériatres qui, le 28 juin dernier, interpellaient le premier ministre, François Legault, le nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et l’Association québécoise des infirmières et infirmiers en gérontologie (AQIIG) veulent à leur tour attirer l’attention de la population sur la nécessité de revoir le modèle de soins en CHSLD.