«L’arrivée de futurs résidents asymptomatiques est également un enjeu inquiétant puisque les CHSLD ne disposent pas des mêmes mesures d’isolation qu’un hôpital ni des mêmes équipements et encore moins de personnel en nombre suffisant», écrit Patricia M. Gagné
«L’arrivée de futurs résidents asymptomatiques est également un enjeu inquiétant puisque les CHSLD ne disposent pas des mêmes mesures d’isolation qu’un hôpital ni des mêmes équipements et encore moins de personnel en nombre suffisant», écrit Patricia M. Gagné

Des personnes atteintes de COVID-19 admises en CHSLD ou comment amplifier une crise sanitaire

Patricia M. Gagné
Patricia M. Gagné
Directrice générale du Regroupement provincial des comités des usagers
POINT DE VUE / Le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) a appris que des personnes atteintes de COVID-19 sont admises de façon transitoire, temporaire ou permanente dans les CHSLD. Sachant que les résidents des CHSLD sont particulièrement vulnérables à la COVID-19 et que le taux de décès dus à la maladie est grandement supérieur à la moyenne chez les personnes de 70 ans et plus, nos membres ont exprimé de grandes inquiétudes sur la sécurité et le bien-être des résidents, mais aussi du personnel en CHSLD qui, on le sait, est peu nombreux.