Nos aînés ont travaillé fort afin de bâtir le Québec d’aujourd’hui et de léguer un riche héritage à leurs enfants et leurs petits-enfants rappellent les ministres Francine Charbonneau et Carlos J. Leitão.

Des mesures concrètes pour la qualité de vie des aînés

En réaction au Point de vue «Le gouvernement Couillard a appauvri les retraités», de M. René Paquette, paru le 13 août.

Tout au long de son mandat, notre gouvernement, tous ministères confondus, n’a cessé de porter une attention particulière à nos aînés en proposant des mesures concrètes dans le but d’améliorer leur qualité de vie. Nos aînés ont travaillé fort afin de bâtir le Québec d’aujourd’hui et de léguer un riche héritage à leurs enfants et leurs petits-enfants. Notre gouvernement est amplement conscient de la dette qui leur est due et a toujours reconnu la richesse et l’apport des aînés à la société québécoise.

Rappelons qu’en 1992, le gouvernement de Robert Bourassa a mis les bases afin de porter un regard juste et équitable envers les personnes aînées en créant le Conseil des aînés. 26 ans plus tard, nous avons présenté le plan d’action le plus ambitieux et le plus complet pour favoriser la participation et l’inclusion sociale des aînés ainsi que leur accès aux environnements sécuritaires et aux soins de qualité. En effet, le plan d’action Un Québec pour tous les âges regroupe 85 mesures totalisant 12,3 milliards $ d’investissements sur les cinq prochaines années.

Il s’agit d’un plan d’action ambitieux qui mise sur la richesse de la contribution de ses aînés. Il fait appel au pouvoir d’agir des communautés et à la mobilisation d’acteurs de la société civile, afin que nous puissions bâtir ensemble une société qui soutient la création de passerelles entre les générations, où l’âge n’est pas un frein et où les personnes aînées peuvent se sentir respectées, engagées et reconnues. Avec ce nouveau plan d’action, notre gouvernement réaffirme son leadership en matière de vieillissement actif, sa détermination à poursuivre le travail entrepris et sa volonté d’agir sur plusieurs fronts, à l’image des composantes multiples du parcours de vie des aînés.

Ainsi, nous continuons de porter une attention particulière à nos aînés en proposant des mesures concrètes visant à améliorer leur qualité de vie.

Notre gouvernement a également mis en place des actions visant à prolonger l’autonomie des aînés, réduire la solitude et accompagner les proches aidants. Nous avons toujours reconnu l’importance de la contribution des proches aidants. Lors du dernier budget, notre gouvernement a bonifié le crédit d’impôt pour aidants naturels ainsi que celui de la relève bénévole.

Nous avons aussi rendu plus accessible l’achat de biens afin d’assurer la sécurité et la mobilité des aînés, tels les systèmes d’avertissement pour malentendant et les prothèses auditives.

Depuis le mois de mars 2018, les grands-parents qui choisissent d’héberger leurs petits-enfants majeurs pendant leurs études pourront bénéficier du crédit d’impôt pour personne vivant seule.

Notre gouvernement a également facilité la vie des personnes qui souhaitent continuer à travailler après 61 ans. Grâce à la bonification et à l’élargissement du crédit d’impôt pour travailleurs d’expérience, un aîné sur le marché du travail peut maintenant avoir jusqu’à 1650 $ de plus par année.

Finalement, nous nous devons de souligner l’apport du projet de loi 149 au bien-être des aînés. Ce projet de loi a fait l’objet de vastes consultations et vise directement à aider les futures générations de personnes retraitées à améliorer leur niveau de vie à la retraite en bonifiant le Régime des rentes du Québec (RRQ). Grâce à cette mesure, un futur retraité pourra avoir jusqu’à 7000 $ de plus par an lorsqu’il décidera de demander sa pension.

Notre gouvernement a toujours agi au bénéfice de tous les Québécois, et notamment des aînés. Nous allons continuer à œuvrer à améliorer la qualité de vie de l’ensemble des familles du Québec, tout en portant une attention particulière à ceux qui ont jeté les bases de la société québécoise actuelle.

Carlos J. Leitão, Ministre des Finances

Francine Charbonneau, Ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation