Afin de réduire les émanations de l'incinérateur, qu'ils peuvent sentir dans leur cour d'école, les élèves de deuxième année de l'école Saint-Fidèle demandent au maire Régis Labeaume d'implanter le compostage dans l'arrondissement La Cité-Limoilou.

Des bacs à compost svp

Je suis étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire à l'Université du Québec à Rimouski (campus Lévis). J'effectue actuellement mon stage final à l'école Saint-Fidèle. Je suis jumelée avec Julie Aubé, enseignante de deuxième année.
Dans le cadre d'un projet sur l'environnement, les élèves ont appris comment bien trier les déchets. Les 3R ont été intégrés à notre lexique : réduire, réutiliser et recycler. Dans un esprit de valorisation des déchets, nous nous sommes intéressés aux façons de composter. Ce projet a fortement interpellé les élèves, si bien qu'ils ont envisagé l'idée de composter dans La Cité-Limoilou. Chaque élève a rédigé une lettre destinée au maire de Québec, Régis Labeaume. Voici le texte qui résulte de la mise en commun des idées avancées dans leur lettre individuelle :
Monsieur Labeaume,
Nous, les élèves de deuxième année de l'école Saint-Fidèle, pensons que les gens de La Cité-­Limoilou produiraient moins de déchets s'ils avaient accès à un bac de compost. Saviez-vous qu'environ 40 % des matières que nous jetons chaque jour peuvent se composter? Le compost est important car, grâce à lui, nous produisons moins de déchets, nous réduisons la pollution, nous créons de l'énergie et, en plus, nous pouvons même nous en servir comme engrais pour les plantes. Si nous avions des bacs de compost, moins de déchets iraient dans les centres d'enfouissement ou à l'incinérateur.
Comme vous le savez, dans La Cité-Limoilou se trouve un incinérateur. Il arrive souvent que les mauvaises odeurs se propagent jusque dans notre cour d'école. L'incinérateur, «ça pue vraiment». Avec du compost, moins de déchets seraient brûlés. Le quartier serait plus en santé et nous respirerions de l'air plus frais.
En plus de brûler moins de déchets, le compost permet de créer de l'énergie. Si tous les citoyens et les citoyennes avaient un bac de compost, un camion pourrait les récolter et les transporter dans un centre de valorisation, où il est possible de créer de l'énergie avec le méthane que le compost dégage.
Enfin, le compost est un excellent engrais naturel qui peut être répandu sur les terres agricoles. Il maintient la santé des sols : il est abondant en nutriments et il retient l'eau. Ainsi, les plantes sont plus en santé et elles grandissent plus vite!
Finalement, valoriser les déchets, «ça fait du bien à la Terre»!
Monsieur Labeaume, nous vous remercions sincèrement du temps que vous prenez pour lire cette lettre. Nous espérons recevoir des bacs à compost bientôt.
Cynthia Isabelle et les 22 élèves de deuxième année de l'école Saint-Fidèle