Denis Champoux dans son studio de Cap-Rouge, en 1986

Denis Champoux, une page d'histoire

Le groupe de Québec, les Mégatones, fut certainement la meilleure formation instrumentale de cette merveilleuse époque des groupes québécois des années soixante. Son guitariste et chanteur, Denis Champoux, vient de nous quitter ce 13 mars 2017.
Il va rejoindre les autres Mégatones, Claude Patry guitariste et chanteur décédé le 27 septembre 1996 et le guitariste bassiste Gilles Pouliot qui l'avait précédé le 23 juillet.
Avant de se consacrer à la production de plusieurs artistes country, en plus de réaliser occasionnellement des albums solos, dont celui de 1981 La musique du Tennessee, élu l'album country de l'année, Denis Champoux fut l'un des fondateurs des Mégatones avec Claude Patry, le bassiste Denis Cloutier et le batteur Ralph Angelillo à la fin de l'année 1961. 
C'est l'annonceur Jacques Boulanger qui leur suggère de changer le nom de leur formation d'origine, soit les Thunderbirds, pour un nom à consonance plus française, les Mégatones, alors que le groupe est l'orchestre maison de l'émission Cabaret des Jeunes diffusée sur les ondes de CHRC et directement du centre de loisirs Saint-Sacrement, une des salles mythiques de la ville. Jean Poiré vient remplacer Cloutier à la basse et le groupe décroche un contrat à La porte Saint-Jean, un des pôles de la vie nocturne québécoise. 
C'est lors de ce séjour que le gérant Yvan Dufresne leur offre un contrat d'enregistrement avec la maison de disques Apex. Leur premier album Voici les Mégatones est disponible chez les disquaires en octobre 1962 avec des pièces phares dont Rideau SVP, Diane et Mégatwist. De juin 1964 à février 1965, ils parcourent les routes des États de New York, New Jersey, Pennsylvanie, Michigan et Minnesota. Avant leur départ, ils tournent un scopitone (l'ancêtre des vidéoclips) pour Guitare limbo filmé sur la terrasse du Château Frontenac. 
Au long de la carrière du groupe il y aura des changements de personnel dont l'arrivée de Michel Roy, chanteur guitariste et père de Patrick Roy, Guy Martineau, Michel Verreault, Réjean Careau et Michel Patry. De 1966 à 1969, le groupe change de nom pour les Ook-Piks avant de renaître brièvement en 1969 sous le vocable des Mégatones. La discographie de la formation inclut sept albums, douze quarante-cinq tours et trois disques compacts qui font la part belle à la musique des Mégatones. 
En 2012, le nom Mégatones figure au Musée du rock'n'roll québécois et l'année suivante des membres des Mégatones et des Versatiles, autre groupe instrumental de Québec, se réunissent et fondent les Méga-Versa afin de perpétuer cette magie des années soixante. Ce nom évoque une musique, un son, une époque pendant laquelle ce groupe a apporté de nouvelles sonorités que plusieurs orchestres québécois ont reprises à divers aspects. 
De son studio à Cap-Rouge, Denis Champoux a donné la chance à de nombreux jeunes artistes country de se faire connaître et de les accompagner à la guitare en plus de voir à la réalisation d'un premier album. Denis Champoux, un guitariste et producteur admiré dans ce monde parallèle de la musique country. 
Léo Roy