Déneigement des toits, calmons-nous!

Avec l'arrivée des bordées de neige est arrivé aussi le combat contre la neige sur les toits. Pourtant, le déneigement n'est que très rarement requis. À moins d'une situation spéciale ou d'une erreur de conception, nos maisons sont construites pour supporter, avant de toucher au facteur de sécurité, toute neige mélangée (récente ou vieille avec ou sans glace) dont l'épaisseur correspond à une charge ne dépassant pas un évènement d'une récurrence de 30 ans (Code national du bâtiment).
Pour la région de Québec, en utilisant les paramètres de calcul de ce code on obtient une épaisseur d'environ 51 po. La toiture de notre maison âgée de 55 ans n'a jamais été déneigée. En 2008, j'ai mesuré 48 po. de neige sur le pan sud. Cette année-là, la Régie du bâtiment a causé un immense imbroglio en publiant un communiqué contenant des faussetés basées sur une interprétation erronée des travaux du Conseil national des recherches du Canada. 
Si nos bâtiments ne sont pas prévus pour satisfaire aux exigences de notre climat, dites-moi pourquoi nous engageons des architectes et des ingénieurs pour les concevoir. De plus lorsqu'un entrepreneur vend une maison, est-il indiqué dans le contrat que l'on doit y enlever la neige sur la toiture ?
Jean-Marie Desgagné, Québec