L'actuelle campagne électorale représente une bonne occasion de demander aux candidats de s'engager à développer des quartiers où les enfants auront le goût de bouger à l'extérieur.

Demandons plus de quartiers en santé

À quelques semaines des élections municipales, c’est l’occasion idéale de se faire entendre auprès des candidates et candidats sollicitant notre appui. Profitons de cette période électorale pour leur exprimer qu’il est de leur devoir de prioriser les actions favorisant la qualité de vie et les saines habitudes de vie au sein de nos communautés.

Depuis plusieurs années, je parcours le Québec pour faire la promotion des saines habitudes de vie afin que «bouger plus et manger mieux» soit considérés par tout le monde comme allant de soi. De plus en plus de Québécoises et Québécois sont conscients des impacts positifs qu’ont une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif. Effectivement, 87 % des Québécois affirment qu’ils aspirent à avoir un mode de vie sain et actif, mais qu’ils trouvent souvent difficile d’intégrer ces saines habitudes dans leur vie quotidienne.

Les élus du palier municipal sont les mieux placés pour répondre à ce besoin en créant et en maintenant des environnements favorables à la qualité de vie et à la santé. Il est important de nous soutenir toutes et tous lorsque nous choisissons de manger mieux et de bouger plus. 

En ce sens, je vous invite à poser des questions à vos candidates et candidats, et à leur adresser votre liste de souhaits! Concrètement, de quoi auriez-vous besoin dans votre quartier pour vous aider à adopter un mode de vie sain? Par exemple, votre enfant a-t-il accès à un corridor scolaire sécuritaire qui encourage les déplacements actifs des écoliers? Existe-t-il des infrastructures récréatives à distance de marche de votre domicile? Avez-vous accès à une piste cyclable pour vous déplacer dans les quartiers centraux ainsi qu’en périphérie du centre-ville en toute sécurité? Existe-t-il des infrastructures à proximité de votre domicile qui encouragent l’agriculture urbaine, comme un jardin communautaire? 

Cela pourrait être grâce à l’amélioration des pistes cyclables afin de les rendre plus sécuritaires et accessibles, de doter les espaces publics de votre quartier avec des fontaines d’eau potable afin d’encourager la consommation de celle-ci, d’installer des marchés solidaires dans les quartiers éloignés pour faciliter l’accès à des fruits et des légumes frais ou encore d’aménager des espaces verts au cœur de votre arrondissement, ce sont là des initiatives qui ont pour objectif de favoriser l’activité physique et la saine alimentation et finalement, de créer des quartiers en santé. 

Et c’est nous, citoyens, qui avons le devoir et le pouvoir de demander et de questionner les candidates et candidats sur leur plan d’action pour les prochaines années en matière de saines habitudes de vie. Le leadership repose sur eux pour atteindre les changements souhaités. 

Ces candidats et candidates qui veulent nous représenter continueront dans le prochain mandat à construire, à planifier, à réglementer et pourront, si on leur demande fermement, continuer à développer des environnements soutenant les citoyens, leur qualité de vie et leur santé.

Laissez-vous inspirer par les initiatives déjà en place dans votre communauté ou ailleurs, et proposez à vos candidats toutes ces nouvelles façons d’améliorer nos milieux de vie afin qu’il devienne plus facile, pour chacun d’entre nous, de faire des choix santé. 

Il existe d’ailleurs une plateforme de consultation citoyenne, initiative de Vélo Québec, où vous pouvez exprimer vos souhaits en matière de vélo à vos candidates et candidats. Je vous invite à soumettre vos propositions et appuyer les meilleures idées pour faire plus de place au vélo dans votre arrondissement : www.jevotevelo.com

Ensemble, maintenons bien vivant ce grand mouvement, et ce, avec vigueur, intelligence et diligence. Et vous, quelle est votre vision d’un quartier en santé? Bonnes élections!

Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie