Le chantier Davie

Défendez-vous aussi les intérêts du Québec?

Lettre au premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Depuis votre accession au pouvoir, vous avez pris des milliers d’autoportraits avec tous ceux qui le voulaient, vous avez versé des larmes, et vous vous êtes excusé à maintes reprises pour différents événements causés par le Gouvernement canadien ou par des Canadiens ayant causé du tort à d’autres personnes ou communautés. Vous avez aussi voyagé un peu partout dans le monde, avec femme et enfants parfois, pour nous représenter à différents événements ou auprès de pays étrangers. Bref, votre travail de représentation, vous semblez le prendre à cœur.

Une question me vient toutefois, à savoir si vous êtes le premier ministre de toutes les Canadiennes et de tous les Canadiens. Serait-il possible que votre souci de ne faire aucune part privilégiée au Québec vous empêche de protéger ses intérêts?

Lorsque Bombardier, le fleuron canadien de l’aéronautique a eu besoin d’un coup de main pour poursuivre le développement du CSeries, vous avez lancé des miettes pour ne pas qu’on puisse dire que vous n’aviez rien fait. Le CSeries a été donné à Airbus. Allez-vous vous excuser pour cette perte par votre faute?

Depuis des mois, le chantier maritime Davie de Lévis est prêt à réaliser des contrats pour l’armée canadienne ou encore pour la flotte canadienne de brise-glaces. Malgré le fait que les deux autres chantiers maritimes canadiens soient incapables de suffire à la demande et ne cessent d’accumuler les retards de livraison, vous ne faites rien pour que la Davie puisse bénéficier de sa juste part de contrats. Attendez-vous que des centaines de travailleurs soient mis au chômage pour ensuite vous excuser de ne pas avoir protégé leur emploi?

Et pendant qu’on y est, allez-vous aussi vous excuser auprès de toutes les Québécoises et tous les Québécois, que le gouvernement de votre père les ait soumis aux mesures de guerre en 1970, alors qu’au fond, les «terroristes» concernés n’étaient qu’une poignée et étaient infiltrés par la GRC?

Serez-vous, avant la fin de votre mandat, le premier ministre de tous les Canadiens ou seulement du ROC? Votre attitude avec la Davie n’est-elle qu’un symptôme de votre refus d’être aussi Québécois?

Rémi Gosselin, Québec