Coronavirus et crise écologique : l’arbre qui cache la forêt?

Olivier Boiral
Olivier Boiral
Professeur titulaire, Université Laval
La crise du coronavirus a créé un vent de panique qui met à l’épreuve les sociétés humaines et révèle leur grande vulnérabilité face à des risques qui ne sont pas aussi inattendus et accidentels qu’on le suppose généralement. L’urgence sanitaire et l’évolution rapide de la situation tendent à occulter des enjeux environnementaux plus profonds sur les causes de ce type de pandémie, sur ses impacts et sur les mesures à adopter.