Si le taux de vaccination diminue, nous pourrions perdre des acquis et voir une résurgence de la poliomyélite», écrit Denise Doiron.
Si le taux de vaccination diminue, nous pourrions perdre des acquis et voir une résurgence de la poliomyélite», écrit Denise Doiron.

Continuons la vaccination contre la poliomyélite

POINT DE VUE / Dans quelque temps, la poliomyélite ne sera plus qu’un lointain souvenir, car au niveau mondial, elle se situe tout près de l’élimination, soit à 0,01%. Cette maladie cause fréquemment la paralysie permanente et parfois même la mort, puisqu’il n’existe aucun remède pour la guérir.

Au cours des 20 dernières années, l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) et Gavi, l’Alliance pour les vaccins, ont occupé une grande place dans la lutte contre ces maladies évitables. La vaccination a contribué à sauver la vie de millions d’enfants à travers le monde. 

Cependant, si le taux de vaccination diminue, nous pourrions perdre des acquis et voir une résurgence de cette maladie. Nous demandons au Canada de se joindre aux autres pays donateurs en versant 215 millions$ à l’IMEP au cours des quatre prochaines années. C’est une occasion privilégiée de faire preuve de leadership en donnant la priorité à la santé mondiale.