Les auteurs de cette lettre d'opinion interpellent ceux qui aspirent à diriger le Québec, pour qu'ils portent le leadership en environnement.

Changements climatiques: nous sommes prêts à l’effort

Les bouleversements climatiques actuels engendrés par l’activité humaine représentent ce que plusieurs experts définissent comme étant la pire menace à laquelle l’humanité aura à faire face.

De leur avis, l’inaction d’aujourd’hui met sérieusement en péril l’ensemble de la biodiversité et des écosystèmes dont dépend actuellement la vie humaine. Nous pouvons encore limiter les effets dévastateurs des changements climatiques, mais cela demande la mise en place d’actions drastiques dont le report ne fera qu’amplifier la tâche que nous aurons à faire demain.

Comme citoyens et citoyennes, nous sommes prêts à faire notre part : à repenser nos déplacements, à manger plus végétal, biologique, local, à diminuer voire éliminer nos déchets, à penser nos achats en fonction de leur durabilité et de nos besoins réels plutôt que de nos envies. Toutefois, pour être de réels vecteurs de changement, ces gestes doivent être corrélés à l’exercice d’un leadership fort visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à protéger nos écosystèmes, ceci à travers la mise en place d’une réglementation contraignante et de mesures concrètes.

Aujourd’hui, nous vous interpellons, vous qui aspirez à diriger le Québec, pour que vous portiez ce leadership. Nous comprenons que la mise en place des mesures ambitieuses que commande la situation demandera un grand courage politique, et ce, parce qu’elles bousculeront inévitablement notre manière de vivre, de consommer, de travailler.

Si nous attendons de vous ce courage, sachez que nous ferons notre part. Mettez-nous au défi, nous le relèverons! Nous ferons des compromis sur notre confort et les possibilités qui nous sont offertes, parce que vivre sans limites est insoutenable pour notre planète. Nous sommes prêts à mettre davantage d’argent en commun à travers l’impôt ou à accepter des taxes ciblées qui permettront d’assurer une transition qui prend en compte le bien-être collectif. Nous nous organiserons localement pour trouver des solutions basées sur le partage, l’entraide et le soutien. Au-delà des sacrifices, nous croyons en notre capacité de faire de cette transition une possibilité : celle de repenser ensemble nos milieux de vie pour qu’ils soient plus sains, plus verts, plus humains.

Les appels venant de partout se multiplient pour amorcer ce virage et d’innombrables actions, petites et grandes, sont posées par des milliers de personnes pour proposer alternatives et solutions. Être réalistes, c’est prendre le flambeau! Choisissez aujourd’hui de laisser votre empreinte dans l’histoire, une empreinte verte, que nous suivrons avec espoir et reconnaissance.

Marine Sériès, François Talbot, Élise Demers, Luc Massicotte, Sophie Courvoisier-Skulska et 100 autres signataires