Justin Trudeau, Bill Gates, Barack Obama et François Hollande lundi, à l'ouverture de la conférence de Paris.

Changements climatiques et pauvreté, même combat

Priorité pour le nouveau gouvernement Trudeau comme l'a récemment rappelé à la COP21 le premier ministre, la lutte contre les changements climatiques est l'un des Objectifs de développement durable, adoptés en septembre par les membres de l'ONU dont le Canada, tout comme l'élimination de la pauvreté, de la faim et la promotion du bien-être de tous.
Or, les changements climatiques contribuent à appauvrir les populations dans les pays en développement. À la COP21, ces pays ont réclamé une «justice climatique», laquelle se traduit par un soutien financier des pays riches. Le premier ministre Justin Trudeau a affirmé qu'il aiderait les pays pauvres en ce sens.
Si la mortalité infantile a chuté de plus de moitié depuis 1990, la malnutrition tue encore trois millions d'enfants chaque année. Il faut donc poursuivre les efforts pour améliorer la vie des mères et des enfants du monde. Souhaitons que le premier ministre tienne ses promesses annoncées en ce sens le 20 novembre dernier lors de la Journée mondiale de l'enfance. Augmenter le budget du Canada consacré à l'aide internationale, actuellement de 0,24 % du RNB, en le ramenant d'ici 2020 à 0,7 %, niveau auquel les pays donateurs se sont engagés, contribuerait fortement à atteindre cet objectif. Espérons que le Canada joue un rôle de leader dans ce combat tout comme celui qu'il souhaite tenir en matière de changements climatiques.
Agnès Rossignol, avocate, Montréal