Causer pour la cause et agir sur les causes!

Le 28 janvier, les Québécoises et Québécois sont conviés via leurs téléphones et les médias sociaux à causer afin d'amasser des fonds pour la santé mentale. Parler des problèmes de santé mentale est essentiel et aide à faire tomber les barrières et les préjugés. Mais sachant que chaque jour au pays, 500 000 personnes s'absentent de leur travail à cause de maladie mentale et qu'un tiers de la population souffrirait d'anxiété, il s'avère aussi d'agir sur les causes, de miser sur la prévention et de promouvoir comment maintenir une bonne santé mentale. Quiconque a vécu ou vu un de ses proches vivre avec un trouble de santé mentale sait pertinemment que la maladie mentale n'est pas qu'un énorme fardeau social, elle prive l'être humain de qualité de vie, de bonheur et surtout d'espoir.
Le 28 janvier, les Québécoises et Québécois sont conviés via leurs téléphones et les médias sociaux à causer afin d'amasser des fonds pour la santé mentale. Parler des problèmes de santé mentale est essentiel et aide à faire tomber les barrières et les préjugés. Mais sachant que chaque jour au pays, 500 000 personnes s'absentent de leur travail à cause de maladie mentale et qu'un tiers de la population souffrirait d'anxiété, il s'avère aussi d'agir sur les causes, de miser sur la prévention et de promouvoir comment maintenir une bonne santé mentale. Quiconque a vécu ou vu un de ses proches vivre avec un trouble de santé mentale sait pertinemment que la maladie mentale n'est pas qu'un énorme fardeau social, elle prive l'être humain de qualité de vie, de bonheur et surtout d'espoir.
D'ici 2030, les problèmes de santé mentale feront partie des principales causes d'invalidité au Canada. Allons-nous juste soigner ou aussi questionner notre organisation sociale? Être en bonne santé mentale en 2014 n'est pas une impossibilité. C'est, en grande partie, une question de société sur laquelle nous pouvons et devons tous agir. La bonne santé mentale d'une population est non seulement essentielle à sa santé globale, elle est aussi un levier à son développement économique, social et humain. Le bien-être psychologique se cultive collectivement et individuellement et requiert autant de grands que de petits efforts. Oui, le gouvernement doit mettre en place des mesures et des programmes qui favorisent le bien-être psychologique, les gestionnaires doivent parfois revoir leur mode de gestion, mais nous pouvons aussi agir sur certains facteurs de risque qui menacent jour après jour notre santé mentale et celle de notre entourage.
Dans le cadre de sa campagne annuelle de promotion de la santé mentale, l'Association canadienne pour la santé mentale - Division du Québec (ACSM) fait la promotion de la formule «TEF» (pour Tu Es Formidable). Trois mots à la portée de tous qui font du bien. L'estime de soi affecte notre pensée, nos choix, notre façon d'être et demeure un ingrédient incontournable pour favoriser la bonne santé mentale.
La simple phrase Tu es formidable! Le sais-tu? a un potentiel thérapeutique extraordinaire. Elle est à la fois une mesure d'immunisation et d'humanisation. Profitons de la journée du 28 janvier et de la fin de l'hiver pour soutenir l'estime de soi et texter Tu es formidable! Dites à vos parents, vos enfants, vos amis, vos voisins, vos collègues qu'ils sont formidables, et ce, autant dans les petites que les grandes choses de la vie. Utiliser le formulaire web acsm.qc.ca/formidable. Et dans les prochains jours, semaines ou mois, prenez le temps de respirer et de vous ressourcer et voyez comment une pause contribue à améliorer son équilibre mental.
Nathalie Dumais, directrice Filiale Bas-du-Fleuve
Guylaine Gourgues, directrice Filiale Chaudière-Appalaches
Carole Chevarie, directrice Filiale Côte-Nord
Monique Boniewski, directrice Filiale de Québec
Nancy Guillemette, directrice Filiale Saguenay
Association canadienne de la santé mentale