Bienvenue à Dosquet, capitale du bruit

À la suite de l'article paru dans L'Actualité d'août et de plusieurs autres dans Le Soleil de Québec concernant le bruit urbain, à tous ceux qui se plaignent du bruit causé par le trafic, que ce soit le boulevard Laurentien à Charlesbourg, à l'entrée du pont de Québec ou ailleurs, bienvenue à Dosquet, comté de Lotbinière les fins de semaine! Je vous mets au défi de venir supporter le bruit émanant des quatre pistes d'accélération que nous possédons à Dosquet!
Pas une, pas deux, mais bien quatre! La route 116 dans les deux directions (route reconnue comme la deuxième plus meurtrière au Québec), au croisement de la route 271, aussi dans les deux directions (reconnue elle comme la cinquième plus meurtrière au Québec). Que ce soit les clubs de moto, alors que 50, 70, souvent plus de leurs adeptes qui s'amusent un derrière l'autre à accélérer tous ensemble dans un bruit assourdissant, ou bien les valeureux clubs Mustang, parfois plus de 80, qui font, dans un plaisir évident, un après l'autre, crisser leurs pneus sans retenue, souvent durant plusieurs minutes. Sans oublier les beaux beignes que plusieurs s'amusent à nous laisser sur l'asphalte en guise de remerciement de notre patience, ou bien les wheelies prolongés des motos, en plein coeur du village!
Et pas besoin de faire partie d'un club, les personnes seules sont aussi admises! Les excès de vitesse? Permis ici. Les arrêts obligatoires non respectés, les signaux oubliés, aussi permis. Le bruit assourdissant? Accepté aussi, personne ne se plaignant. Et faudrait pas oublier les silencieux défoncés, les pick-ups grondants qui accélèrent, les freins moteurs, les équipements agricoles, tout aussi à la mode. Vive le bruit en tous genres!
Faut dire que nos valeureux de la SQ n'ont pas le temps d'être disponibles; comme ils le disent, ils ne peuvent être partout à la fois! Et, comme ils m'ont dit à plusieurs reprises, ils font de la prévention, non de la répression. Dans les bureaux, c'est pas mal plus tranquille... J'ai même vu un policier en auto couper le chemin à une dame avec quatre enfants qui attendait pour traverser, au coin de la rue Monseigneur-Chouinard et Route St-Joseph, alors que les pancartes indiquant priorité aux piétons sont bien visibles. Faut le faire!
Un lundi soir, vers 20h, trois motards qui s'amusaient à se filmer chacun leur tour, accélérant en fous sur la route 271, à partir du croisement de la 116, pendant plus de 25 minutes, sans problème! Évidemment, pas trace de la SQ... Un radar photo au croisement? Il serait un des plus payants de la province! J'ai déjà compté, facilement, plus de 50 arrêts non faits ici, dans même pas une heure. À plus de 120$ par infraction, payant, non? Mais non, ils n'ont pas besoin d'argent...
De toute façon, quoi qu'en disent les gens, oui, une contravention c'est une taxe déguisée, mais au moins, cette taxe-là, on n'est pas obligés de la payer! Bienvenue à tous!
Jean-François Hébert, Dosquet