Bien comprendre les réalités quotidiennes des personnes handicapées

Le CAPVISH souhaite souligner la Journée internationale des personnes handicapées, sous le thème Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité.

Oui, la planète compte plus de sept milliards d’habitants. Mais saviez-vous que plus d’un milliard de personnes, soit environ 15% de la population mondiale, vivent avec un handicap et 80% vivent dans des pays en développement. À plus petite échelle, au Québec, 9,6% de la population de 15 ans et plus a une incapacité, ce qui représente environ 616 740 personnes. Considérant le vieillissement de la population, on peut prévoir que le taux d’incapacité est appelé à augmenter au Québec. Il est donc impératif de poursuivre les actions afin de bâtir une société toujours plus inclusive qui répondra aux besoins de toutes et de tous, et ce, tout au long de leur vie.

Les personnes handicapées sont généralement en plus mauvaise santé, atteignent des niveaux d’éducation plus bas et présentent des taux plus élevés de pauvreté que les personnes non handicapées. Cette situation est due, dans une large mesure, au manque de services à leur disposition et aux nombreux obstacles qu’elles rencontrent dans leur vie de tous les jours, mais aussi au manque de volonté de certains gouvernements.

Les obstacles sont divers et nombreux; certains sont liés à l’environnement physique de la personne, d’autres découlent de la législation ou de politiques en vigueur, d’autres encore viennent des habitudes et attitudes des communautés ainsi que des problèmes de discrimination. La stigmatisation, la discrimination, l’ignorance sur le handicap augmentent le risque, pour les personnes handicapées, d’être aussi victimes de violences. L’expérience prouve que lorsque les obstacles à l’inclusion des personnes handicapées sont éliminés et que ces personnes sont encouragées à participer pleinement à la vie sociale, la société tout entière en profite.

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée mondialement chaque année le 3 décembre. Cette journée thématique, qui a été instaurée par l’Organisation des Nations Unies (ONU), vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société ainsi qu’à sensibiliser la population à leur réalité.

D’ailleurs, saviez-vous que le simple fait de consulter et impliquer les personnes handicapées et leurs représentants avant même la conception, la planification et la mise en œuvre d’initiatives permet de prévenir d’éventuels obstacles à leur participation sociale. Leur participation citoyenne est ainsi nécessaire en vue de mieux cibler les actions à prendre pour éliminer les obstacles que ces personnes sont susceptibles de rencontrer dans leur communauté, que ce soit pour avoir accès à des lieux publics, des activités récréatives ou à des services de proximité.

Si la participation sociale des personnes handicapées vous tient aussi à cœur et que vous désirez faire votre part pour créer une société plus inclusive, sachez que la Journée internationale des personnes handicapées constitue une occasion privilégiée de participer au changement!

Toutefois, rappelez-vous aussi que vous pouvez vous impliquer à l’année pour la défense des droits des personnes handicapées. En fait, cette journée doit dépasser un cadre plutôt utopiste et mettre l’accent sur la réalité quotidienne des personnes vivant des situations de handicap.

Une panoplie de possibilités s’offre à vous, et ce, tout au cours de l’année! Rappelez-vous que le moindre petit geste compte. Soyez tout simplement des relayeurs d’information, encouragez la réflexion, prenez des initiatives, mais surtout, agissez!

Des faits et des chiffres:

  • 7 milliards de personnes: population mondiale
  • 1 personne sur 7, soit plus d’un milliard de personnes dans le monde, souffre d’un handicap
  • Plus de 100 millions de personnes handicapées sont des enfants
  • 80% des personnes handicapées vivent dans un pays en développement

  • 50% des personnes handicapées ne peuvent pas se payer des soins de santé

160 pays ont signé la Convention relative aux droits des personnes handicapées

Dominique Salgado, Directeur général du Comité d’action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH)