Bell Cause pour la cause aide à réduire la stigmatisation

En réaction à la lettre d’opinion «La santé mentale: une priorité nationale» de Gilles Simard parue le 26 janvier

La stigmatisation associée à la maladie mentale est l’un des plus grands obstacles que doivent surmonter ceux qui en souffrent. En encourageant une conversation sur la santé mentale, la campagne de sensibilisation annuelle de la Journée Bell Cause pour la cause aide à réduire cette stigmatisation. Le dialogue est le premier pas important vers un changement profond. Cette année, la Journée Bell Cause pour la cause devrait faire passer à plus d’un milliard les messages de soutien de la part des Canadiens et des citoyens du monde entier aux personnes atteintes de maladie mentale. Mais Bell Cause pour la cause ne se termine pas avec cette campagne.

Cette année, la Journée Bell Cause pour la cause devrait également porter l’engagement total de Bell au financement des programmes de santé mentale au pays à plus de 100 millions $ depuis 2010. Tout au long de l’année, Bell Cause pour la cause finance d’importants soins en santé mentale, de la recherche fondamentale, des programmes de lutte contre la stigmatisation et d’autres initiatives en santé mentale dans nos hôpitaux, nos universités et nos cégeps. Bell Cause pour la cause soutient également les petits groupes communautaires en santé mentale, les militaires et les anciens combattants et les organisations autochtones avec des fonds qui y sont consacrés, en plus d’être précurseur de programmes de santé mentale en milieu de travail.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire. Par conséquent, le 30 janvier, poursuivons les discussions et les actions pour soutenir la santé mentale.

Martine Turcotte, présidente, direction du Québec, Bell