«Si toutes les conditions sont rencontrées, il n'y aucune raison que les agents de sécurité privée soient armés, estime l'auteur. 

Avant d'armer les agents de sécurité

Depuis hier, j'entends des politiciens et des représentants de la sécurité privée recommander que les agents de sécurité privée soient armés afin qu'ils puissent assurer une plus grande sécurité sur les sites des grands événements.
En Angleterre, les policiers ne sont pas armés et s'ils l'étaient, cela n'aurait rien changé dans les attentats de Manchester. Quand un terroriste a un projet, rien de l'arrête. La présence d'agents de sécurité armés présente un danger. Les policiers reçoivent une formation très spécialisée sur l'utilisation de l'arme à feu, ils doivent respecter des règles et sont encadrés par plusieurs lois. Leur utilisation présente déjà des questionnements de la part d'une partie de la société. Je ne vois pas les agents de sécurité privés porter un révolver, ce sera quoi plus tard, des carabines, des fusils, des mitraillettes? N'importe quoi pour justifier leur sécurité.
Je rejoins l'opinion de M. Sirois de «Sécurité Sirois», pour la couverture des grands événements, il est important que les responsables de la sécurité et la police se concertent pour assurer une sécurité efficace et optimale sur les sites. Sirois fait déjà un bon travail, son personnel est entraîné aux fouilles et vérifications aux différents accès sur les sites et ils collaborent étroitement avec les services de police. Le contrôle d'accès sur les sites est la première ligne d'intervention. Et tous les citoyens sont en droit de s'attendre à ce que ceux qui font la sécurité sur les sites de grands événements soient en mesure d'intervenir rapidement et efficacement face à un incident, une menace et/ou un événement majeur.
Ces agences responsables de la sécurité doivent avoir un plan d'urgence permettant : d'intervenir rapidement, d'assurer la sécurité optimale des personnes présentes sur le site et aux abords du site, de prévoir et maintenir des couloirs d'évacuation sur le site durant toute la tenue de l'événement, d'avoir un plan qui prévoit des situations potentielles, de bien définir leur mission, d'élaborer un plan en collaboration avec les services d'urgence concernés tels que la police, les pompiers et les ambulanciers, de s'assurer que tous les intervenants connaissent la ligne de commandement, de posséder un système de télécommunication efficace tant à l'interne qu'avec l'externe et le plus important, s'assurer que tout le personnel présent sur le site est formé et a participé à des exercices sur la mise en oeuvre des différents plans.
Si toutes les conditions sont rencontrées, il n'y aucune raison que les agents de sécurité privée soient armés. Leur travail n'est pas d'arrêter des criminels et encore moins des terroristes, c'est d'assurer la sécurité physique des lieux et des personnes où se déroulent de grands événements avec tous les moyens technologiques existants.
Jacques Larose, Ex-commandant Groupe d'Intervention Sûreté du Québec, Expert en opérations policières, Québec