«Partout, les femmes prennent la rue pour lutter contre l’austérité, les violences et la pauvreté, se mobilisent pour sauver la planète, militent pour défendre leurs droits», écrit un collectif de centres femmes de la région de Québec. Sur la photo, une manifestation proavortement à Santiago au Chili lundi.

Assez, c’est assez! Nos corps, nos choix!

POINT DE VUE / En ce début des douze jours d’actions contre les violences faites aux femmes, il est important de dénoncer le contrôle du corps des femmes comme violence quotidienne.

Nous constatons, partout dans le monde, une mobilisation courageuse de milliers de femmes. 

Partout, les femmes prennent la rue pour lutter contre l’austérité, les violences et la pauvreté, se mobilisent pour sauver la planète, militent pour défendre leurs droits. Partout, elles exigent l’égalité, la paix et la liberté contre toutes les mesures patriarcales, capitalistes, racistes et colonialistes des sociétés actuelles.

Les femmes sortent de leur isolement, brisent le silence et s’émancipent de la domesticité; mais cette liberté se trouve rapidement confrontée aux normes sociales de sexe imposées par le patriarcat. La cible privilégiée, c’est leurs corps. 

On leur refuse une sexualité libre par la limitation des moyens de contraception, le droit de choisir leur maternité par des lois antiavortement, le choix de leur habillement, que ce soit un coton ouaté ou un voile, par un code parlementaire ou des lois restrictives et discriminatoires.

Les femmes ont soif de liberté et elles ne veulent plus être définies par les autres. Elles veulent contrôler leur vie, leur corps, leurs choix.

Il aura fallu que certaines femmes, qui détiennent pouvoir et privilèges, exposent au grand jour cette domination masculine pour que sortent de l’ombre toutes ces femmes qui le vivent quotidiennement.

C’est pourquoi nous nous solidarisons avec toutes ces femmes qui rejettent les diktats du patriarcat et affrontent les sarcasmes et les injures. 

C’est grâce à elles qu’historiquement les droits des femmes et leur liberté ont évolué et évolueront encore.

Répétons-le, assez, c’est assez! Nous disposerons de nos corps comme nous l’entendons!

Les centres femmes de la région de Québec :

Centre femmes d’Aujourd’hui

Centre des femmes de la basse-ville

Centre des femmes de Portneuf

Centre ressources pour femmes de Beauport