l’administration Labeaume, dans sa Vision 2018-2028 de gestion des matières résiduelles, s’est donné comme objectif de rediriger de l’incinération 82 % de ses matières résiduelles, les auteurs croient que ces événements devraient être l’occasion de poser des gestes concrets permettant de consolider les trois piliers de cette vision.

Appel à un virage Zéro déchet pour nos festivals

Alors que le Festival d’été de Québec (FEQ) est derrière nous et que plusieurs événements festifs extérieurs auxquels la Ville est associée battent leur plein, nous devrions nous questionner davantage sur la manière de gérer les déchets qu’ils produisent, soit des quantités importantes de papier, de plastique, de verre, de métal et de résidus putrescibles.

Bien que quelques événements de quartier aient amorcé des pratiques incitant les participantes et les participants à réduire leur empreinte écologique, la question des quantités importantes de matières résiduelles produites lors de ces événements nous semble nécessiter des mesures plus proactives, telles un meilleur tri à la source des matières sur rue et sur les sites, l’obligation d’offrir une option pour les matières recyclables, de demander aux organisateurs de tels événements de prendre des mesures concrètes pour limiter l’usage des verres à usage unique, etc.

Dans le contexte où l’administration Labeaume, dans sa Vision 2018-2028 de gestion des matières résiduelles, s’est donné comme objectif de rediriger de l’incinération 82 % de ses matières résiduelles, nous croyons que ces événements devraient être l’occasion de poser des gestes concrets permettant de consolider les trois piliers de cette vision : la cohérence de ses propres gestes, la responsabilisation de tous les acteurs et l’accès au tri généralisé. Selon nous, il faut commencer dès maintenant. Les fêtes estivales sont le moment idéal pour aller à la rencontre des citoyen.ne.s et débuter la mise en œuvre des mesures d’information, de sensibilisation et d’éducation promises.

Plus concrètement, nous invitons la Ville de Québec à rendre son soutien financier et logistique à la tenue de festivals ou de fêtes de rue conditionnel à un engagement des organisateurs d’adopter une gestion écoresponsable et de développement durable inspirée des bonnes pratiques recensées par la Chaire en écoconseil de l’Université du Québec à Chicoutimi dans son Guide des événements écoresponsables. Afin de réussir ce virage événementiel Zéro déchet, nous invitons également la Ville à se doter d’une équipe d’écoconseillers ayant pour mandat d’éduquer et de soutenir les organisateurs des festivals et des fêtes de rue aux bonnes pratiques et clés du succès d’événements écoresponsables.

Réal Caron

Jean-Yves Desgagnés

Mathieu Goulet

Véronique Laflamme

Québec