Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

100 millions $ pour fragiliser sa langue

Professeur.e.s du Cégep de Sainte-Foy
Professeur.e.s du Cégep de Sainte-Foy
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / Nous sommes des professeur.e.s du Cégep de Sainte-Foy qui exerçons notre profession avec l’idéal de partager nos connaissances et notre attachement à la langue française, que nous souhaitons transmettre à nos étudiant.e.s pour qu’ils la lèguent à l’autre génération. 

Or, grâce aux dispositions du projet de loi 66, le gouvernement de la CAQ entend financer à hauteur de 750 millions$ un projet global d’infrastructures pour agrandir le Collège Dawson et l’Université McGill. Cette volonté sape les efforts séculaires que nos prédécesseur.e.s ont déployés dans la construction d’un Québec français. Nous en sommes arrivés à subventionner notre propre extinction avec nos impôts sans dire un mot. Assistons-nous au rêve de Pierre Elliot Trudeau de «canadianiser» le Québec et non à celui de Lévesque d’entretenir notre spécificité française en Amérique ? C’est l’accordéon qui se referme et qui bientôt ne fera plus jouer la petite musique de notre langue, pour paraphraser Gaston Miron. Si l’élite québécoise se tournait vers Paris avant les années 1950, elle lorgne désormais vers le réseau anglophone d’éducation en favorisant l’anglicisation du Québec.

Une partie de cet investissement massif, 100 millions$, irait à la construction d’un nouveau pavillon au Collège Dawson. L’objectif est d’attirer plus d’étudiant.e.s francophones en augmentant sa capacité d’accueil de 800 étudiant.e.s. Un tel agrandissement offre la possibilité de sélectionner les meilleurs éléments des écoles secondaires francophones, ce qui nuit déjà à l’ensemble du réseau québécois. Ces diplômé.e.s vont par la suite étudier dans des universités anglophones et viennent accroître le déclin du français comme langue du travail. Le recul de la langue de Molière est tel que même le gouvernement libéral est à piloter une réforme de la Loi sur les langues officielles pour contrer cette érosion. 

Dawson accueille déjà 60 % d’étudiant.e.s francophones et allophones (enfants de la loi 101 francisés, rappelons-le, par l’État québécois). Le plus inquiétant est que cet investissement massif va à l’encontre des signaux d’alarme sur le déclin du français sur l’île de Montréal. En 2016, seulement 46,6 % de la population sur l’île de Montréal déclare le français comme langue maternelle. À Montréal, une personne sur quatre utilise comme langue de travail autant le français que l’anglais. Dans la métropole, deux travailleurs et travailleuses francophones sur trois font usage régulièrement de l’anglais au travail . Selon l’Office québécois de la langue française, la proportion de gens parlant le français à la maison au Québec sera passée de 82 % en 2011 à 75 % en 2036, un transfert qui s’opère vers l’anglais, dont l’usage à la maison passera de 11 à 13 % durant cette période . 

Alors que le gouvernement de la CAQ annonce qu’il va renforcer la loi 101, il envoie un message plein d’incohérences en faisant une priorité de l’agrandissement du Collège Dawson. 

Face à cette concurrence sournoise, des établissements francophones ne sont pas en reste en ouvrant la porte à des cours en anglais dans certains programmes. Si la tendance devait se maintenir, ce serait le début d’une « bilinguisation » lente des cégeps pour plaire à une nouvelle clientèle. 

Nous appuyons nos collègues du Cégep de Bois-de-Boulogne qui ont dénoncé le projet de loi 66 par une pétition déposée en janvier dernier à l’Assemblée nationale du Québec. Réuni.e.s en assemblée générale, nous, professeur.e.s du Cégep de Sainte-Foy, avons par ailleurs adopté une résolution demandant au gouvernement que les sommes destinées au Collège Dawson soient plutôt investies dans les cégeps français de la province.

Nous accueillons aussi très favorablement le projet de loi du Bloc québécois qui vise à assujettir les entreprises fédérales au Québec — banques et entreprises de télécommunications — à la Charte de la langue française.

Nous appuyons les efforts de tous les partis politiques visant à renforcer la vivacité du français en Amérique du Nord et particulièrement au Québec. 

Cette lettre ouverte signée par des professeur.e.s du Cégep de Sainte-Foy intime à son tour le gouvernement du Québec d’investir ces sommes dans le système d’éducation francophone et de faire marche arrière avec l’agrandissement du Collège Dawson et de respecter la Charte de la langue française dont il est le garant. 

1. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1780961/declin-francais-quebec-etudes-oqlf

2. Jocelyne Richer, L’actualité, 29 mars 2021

Signataires

1. Jacques Côté, département de français

2. Jonathan Pellicelli, département de chimie

3. Amélie-Elsa Ferland-Raymond, département de sciences humaines

4. Edith Pouliot, département de sciences humaines

5. Caroline Hébert, département de biologie et de TBE 

6. Isabelle Tremblay, département de biologie et de TBE

7. David Gagnon, département de français

8. Nadia Tremblay, département de TÉE

9. Rosalie Lalancette, département de psychologie

10. Nancy Rouleau, département des Techniques d’éducation à l’enfance

11. Valérie St-Martin, département de français

12. Chantal Brulotte, département d’Arts visuels

13. Michaël Di Vita, département de philosophie

14. Marie-Ève Gingras, département des Techniques de travail social

15. Nancy Daigle, département des techniques d’éducation spécialisée

16. Lysianne Tremblay, département de musique

17. Martin Mainguy, département d’Arts visuels

18. Émilie Fortin, département de français

19. Steve Laflamme, département de français

20. Louis Bussières, département de philosophie

21. Anne Pelletier, département de mathématiques

22. Julie Simard-Maltais, département de français

23. Chantal Cameron, département des Techniques de travail social

24. Véronique Loubier, département des Techniques de travail social

25. Marie-Hélène Hamel, département de français

26. Marianne Bouchard Landry, département de français

27. André Bresson, département de français

28. Stéphanie Bédard, département des Techniques d’inhalothérapie

29. Matthias Piché-Perron, département de philosophie

30. Philippe Pouliot, département de français

31. Julie Baribeau, département de philosophie

32. Éric Prudhommeaux, département des technologies du bois et de la forêt

33. Annie Lavoie, département des Techniques d’éducation spécialisée

34. Maryse Poirier, département de français

35. Benoît Durand, Département d’histoire de l’art

36. Alexandre Provencher-Gravel, département de philosophie

37. François Drouin, département CASF

38. Julie Morrissette, département de biologie et TBE

39. Sandra Pouliot, département de psychologie

40. Geneviève Boudreau, département de français

41. Eric Watelle, département de sciences humaines

42. Caroline Joll, département de langues

43. Ariane Léger, département de français

44. Audrey Audet-Vachon département de techniques d’analyses biomédicales 

45. Paul-Émile Boulet, département de philosophie

46. Manon Perreault, département de français

47. François Lafrenière, département de civilisations anciennes, économique et géographie

48. Emmanuelle Robert Kalili, département Tremplin DEC

49. Bianca Malo-Forest, département de chimie

50. Serge Bergeron, département de français

51. Romain Martiny, département de chimie

52. Chantale Gingras, département de français 

53. Karine Filiatreault, département d’informatique

54. Céline Anctil, département de Sciences humaines

55. Daniel Allaire, département de graphisme

56. Natalie Chaloux, département de psychologie

57. Jean-Pierre Duchesneau, département d’informatique à la formation continue

58. Louis Ouellet, département de philosophie

59. Etienne Ratté, département de français

60. Serge Perron, département de biologie et TBE

61. Jean Ruest, département des Techniques de travail social

62. Catherine Véronneau-Cyr, département des Techniques d’éducation spécialisée

63. Yves Laroche, département de français

64. David Bilodeau, département de chimie

65. Paul-Émile Houle, département de mathématiques

66. Louise Lefebvre, département d’Arts Visuels

67. Christian Bigué. département de Biologie

68. Eve-Isabelle Cabirol, département de mathématiques

69. Anna Kowalczyk, département de français

70. Isabelle Laverdière, département d’Arts visuels

71. Lucie Plourde Département éducation spécialisée

72. Danielle Jobin, département de biologie et TBE

73. Lucie Pelletier, département des Techniques d’éducation à l’enfance

74. Huguette Poitras, département de français

75. Christine Pronovost, département de Sciences humaines 

76. Édith Saindon, département de mathématiques

77. Christine Lévesque, département bureautique/informatique

78. Jacinthe Fréchette, département de biologie et TBE

79. Mélissa Dubé, département des Sciences humaines

80. Sylvie Monjal, département d’informatique

81. Dany Hudon, département des Sciences humaines

82. Benoît Frigon, département des Techniques d’intégration multimédia

83. Rachel Daignault-Simard, département de français

84. Maryse Lévesque, RAC, Éducation physique

85. Marie-Pier Lagassé, département de mathématiques

86. Élisabeth Lachance, département de Soins Infirmiers

87. Robert Laflamme, Informatique, formation continue

88. Lynda Simard, département des Sciences humaines

89. Nadine Bédard-St-Pierre, département des Sciences humaines

90. Virginie Dufour, département de français

91. Catherine Lefebvre, département de français

92. Nathalie Jobin, département des techniques d’éducation spécialisée

93. Claudia Lessard, département de Sciences Humaines

94. Marie-Anne Turcotte, département des Techniques de travail social

95. Valérie Vachon, département de français

96. Vicki-Ann Hügli, département des langues

97. Jocelyn Savard, département de physique

98. Frédéric Demers, département de biologie et TBE

99. Brigitte Auger, département de l’administration et des techniques administratives

100. Charles Lapointe, département de langues

101. Claude Lessard, département de français

102. Raphaëlle Prince, département de philosophie

103. François Laflamme, département de physique

104. Martine Cossette, département de biologie et de TBE

105. Sophie Descoteaux, département de physique

106. Mireille Drouin, département d’administration et des techniques administratives

107. Lorraine Chrétien, département de physique

108. Rosemarie Allard, département des sciences humaines

109. Nicole McClure, département des Techniques d’intégration multimédia

110. Jean Deshaies, département d’informatique

111. Michelle Decorte, département des Techniques d’intégration multimédia

112. Karine Moisan, département des Sciences humaines 

113. Pascale Marceau, département des Techniques de design industriel

114. Mathieu Fortin, département de physique

115. Susie Dufour, département d’histoire de l’art

116. F. Jimmy Rheault, département des technologies du bois et de la forêt

117. Solange Bergeron, département de français

118. Michel Bisson-Viens, département de physique

119. Michaël Juneau, département de physique

120. Sabrina Clitandre, département d’histoire de l’art

121. Frédéric Bourgault, département d’histoire de l’art

122. Guillaume Rodrigue, département de mathématiques

123. Linda Dumont, département de musique

124. Véronique Croteau, département de mathématiques

125. Monethalie Pratte-Singharaj, département d’histoire de l’art

126. Guylaine Flamand, département de musique

127. Pascale Primeau, département des Techniques de travail social

128. Mathieu Robitaille, département de philosophie

129. Isabelle Desrochers, département de Design de présentation

130. Claude Soucy, département de musique

131. Mathieu Simard, département d’informatique

132. Marie-Josée Boisvert, département de Biologie et TBE

133. Richard Gagnon, département de musique

134. Catherine Martineau, département de français

135. Pierre-François Léon, département d’informatique à la formation continue

136. Guillaume McNeil Arteau, département de français

137. Pascal Larose, département des Techniques d’intégration multimédia

138. Marie-Elaine Gagnon, département des technologies du bois et de la forêt

139. Pierre-Luc Asselin, département de français 

140. Nathalie Fortin, technique de Soins infirmiers

141. Émilie Berthiaume, département de Biologie et TBE

142. Bertrand Dion, département de physique

143. Sarah Champeau-Tessier, département de français 

144. Josée Langevin, département de radio-oncologie

145. Alexandre Rivard, département de Biologie et TBE

146. Pierre-Luc Hardy, département des Techniques d’éducation spécialisée

147. Manon Mercier, Assurance de dommages, formation continue

148. Christiane Tardif, Département de musique

149. Catherine Martineau-Thériault, département des langues

150. Jasmin Brassard, département d’informatique

151. Fannie Clément, département des techniques d’inhalothérapie

152. Emilie Gagnon, département d’imagerie médicale

153. Élaine Rioux, département de design industriel

154. Mélanie Hotton, département de français

155. Marie-Andrée Gingras, département des Techniques d’intégration multimédia

156. David Sauvageau, département de design industriel

157. Marie Pier Roy, département de graphisme

158. Annie Johnson, département de français

159. Marc-Antoine Beauséjour, département de philosophie

160. Pierre-Olivier Paquet, département de chimie

161. Cyndie Lacharité, département d’imagerie médicale

162. Chantal Loranger, Département de biologie et TBE

163. Stéphanie Brassard, département de mathématiques

164. Chantal Bérubé, département des techniques de travail social

165. Mirza Hodzic, département d’éducation physique

166. Mélissa Levasseur, département d’administration et des techniques administratives

167. Marie-Claire Bouchard, département des Techniques en éducation à l’enfance

168. Pierre-Luc Boivin, Département d’éducation physique

169. Lise Dobson, Département de français

170. Emmanuel Bouchard, Département de français

171. Yvon Latulippe, Département des Techniques de l’informatique

172. Camil Hamel, département de physique

173. Geneviève Kirouac, département de psychologie

174. David Doucet, département de français

175. Martin Le Sage, Département de musique

176. Mélanie Tremblay, Département de chimie

177. Mylène Bélanger-Poulin, Département de biologie et TBE

178. Jacques Bourget, Département de musique

179. Maxime Thibault, Département de biologie et TBE

180. Annie Rodrigue, Département des Techniques d’inhalothérapie

181. Chantal Carrière, Département de biologie et TBE

182. Hélène Cavalli, Département de biologie et TBE

183. Sylvain Marcotte, Département de sciences humaines

184. Thomas Vachon, Département de philosophie

185. Jean Dunnigan, Département de Technologies du bois et de la forêt

186. Catherine Lauzé, Département de psychologie

187. Stéphanie Pellerin, Département de biologie et TBE

188. Philippe Houle-Leroy, Département de biologie et TBE

189. Jacques Blouin, Département de cinéma

190. Danielle Babin, Département de Technologies du bois et de la forêt

191. Marie-Claude Dansereau, Département de biologie et TBE

192. Stéfanie Bourbeau, Département SPU à la formation continue

193. Julie St-Laurent, Département de civilisations anciennes, économique et géographie

194. Frédéric Talbot, Département de psychologie

195. Francine Roby, Technologie d’analyses biomédicales

196. Nancy Gingras, Technologie de radiodiagnostic

197. Mélissa St-Pierre, Département de physique

198. Karine Provost, Département de Technologies du bois et de la forêt

199. Geneviève Cormier, Département d’administration et des techniques administratives

200. Viviane Saint-Yves, Département d’histoire de l’art

201. Lyn Roy, Département de musique

202. Martine Pallascio, Formation continue et soutien aux entreprises