Parti pris contre Québec et le Québec

La firme EY, qui a recommandé la non-réalisation du train à grande fréquence entre Québec et Montréal sous prétexte qu’il ne serait pas rentable, n’a sûrement pas fait sa recommandation en utilisant des critères objectifs.

Le déficit historique annuel du tronçon Québec-Montréal est de 24 millions $ pour 17 000 passagers par semaine (1412 $ par passager) alors qu’il est de 93 millions $ pour le corridor Montréal-Ottawa-Toronto pour 49 000 passagers par semaine (1898 $ par passager).

Personne ne semble faire de cas de ce parti pris. S’il y a quelque chose à remarquer, c’est que le corridor Montréal-Ottawa-Toronto, tourné vers l’Ontario, est 33% plus déficitaire que le tronçon Québec-Montréal, tronçon résolument québécois.

Ce n’est pas la première fois que l’on veut désavantager le Québec du côté des fonctionnaires fédéraux, et ce n’est sans doute pas la dernière. Pourquoi ne suis-je pas étonné, c’était prévisible!

Alain LaBonté
Québec