L’élection du président Iván Duque est une mauvaise nouvelle pour la démocratie colombienne, selon l’auteur.
L’élection du président Iván Duque est une mauvaise nouvelle pour la démocratie colombienne, selon l’auteur.

Occasion historique perdue en Colombie?

Point de vue
Point de vue
Le Soleil
Ce dimanche, il y a eu plusieurs «premières» lors de l’élection présidentielle colombienne : Iván Duque, le plus jeune président colombien de l’histoire moderne du pays, la vice-présidente Marta Lucía Ramírez, la première femme à occuper ce poste, le tout après que ce même candidat n’ait même pas assisté au débat pré-élections, contre son rival, Gustavo Petro. Malheureusement, ces «réussites» ne sont pas de bonnes nouvelles pour la démocratie...