Notre nouvelle réalité

Zones chaudes ou froides avec masques, équipement et distances; voilà la réalité avec laquelle on doit composer pour que notre vie continue.

Le choc dramatique d’abord et par la suite des ajustements multiples dans notre agir et notre façon de penser. Un apprentissage de la prudence en absorbant tout un rituel de gestes nouveaux. C’est devenu un réflexe.

C’est une remarquable discipline collective. Nous ne serons plus comme avant. On le sait. On est sur la voie de la remise en question généralisée. Le retour à la normalité progressive, mesurée, encadrée, n’efface pas ce temps de pause choc partout et ses conséquences.

On a fait l’expérience du dérangement avec tant d’effets. C’est inscrit dans nos consciences. Il y aura désormais une hésitation en nous, imposant de la retenue dans nos gestes d’accueil. Le vivre avec l’autre sans dire distanciation sociale; attitude de recul quelconque, mais une barrière sécurisante...

Un écart entre moi et l’autre omniprésent. Ce sera inscrit comme un réflexe. On est rendu là! Un problème d’espace physique partout!

Douglas Beauchamp, Québec