Non au projet de construction d’un complexe de liquéfaction de gaz naturel à Saguenay

POINT DE VUE / À titre de citoyenne et de mère, je m’oppose fortement au projet Énergie Saguenay. Selon les résultats des études des chercheurs mises en lumière par divers groupes préoccupés par la crise climatique, ce projet ne s’inscrit pas dans la nécessaire limitation des GES vers laquelle nous devons tendre.

À l’opposé de ce projet, il est pressant d’investir nos efforts et notre créativité collective et individuelle dans le développement d’énergies renouvelables et non polluantes. Puis d’en limiter l’utilisation par une réduction de notre consommation. Cela sous-tend que nous donnions le meilleur de nous-mêmes, que nous soyons «braves», persévérants avant tout. Aussi d’accepter de se sentir à contre-courant, souvent.

Cela sous-tend aussi de se jeter dans la mêlée pour dénoncer et s’opposer, comme je le fais présentement, sans talent épistolaire particulier et sans connaissances pointues sur le sujet. Parce que le réchauffement climatique requiert que nous nous unissions pour exiger des instances politiques des différents paliers des mesures cohérentes pour en limiter l’accroissement.

C’est pourquoi j’ajoute ma voix à tous ceux qui l’ont déjà fait pour encourager nos gouvernants municipaux, provinciaux et fédéraux à s’engager dans une politique courageuse face aux dossiers touchant le climat.

Je leur demande d’être visionnaires, dans le bon sens du terme. Et de ne pas craindre de s’entourer des chercheurs, scientifiques, penseurs, artistes, économistes, sociologues, hommes et femmes de pensée et d’action qui bousculent, étoffent et nourrissent la réflexion.