Marguerite Blais,  ministre responsable des Aînés et des Proches aidants
Marguerite Blais,  ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Ministre responsable des Aînés, une fonction de potiche?

POINT DE VUE / Monsieur Legault, cela est bien beau de vouloir recruter et de former, aux frais des contribuables, des citoyens pour qu’ils puissent devenir préposés aux bénéficiaires dans les CHSLD. Mais, encore faut-il que ces futurs employés puissent vouloir rester à long terme dans un milieu de travail qui n’est guère facile et où il y a de nombreuses lacunes, et ce, à tous les niveaux. 

Également, je me demande quel sera le contenu de cette formation et dans quelles conditions de travail ces employés vont véritablement travailler. Vous savez très bien que les conditions ne sont pas que reliées au salaire. Lorsque j’étais étudiante à l’université, en gérontologie et en service social, je travaillais dans une résidence pour personnes âgées. 

Donc je sais fort bien de quoi je parle. Je n’ai point entendu la ministre responsable des Aînés parler des gérontologues et des gériatres dont l’État aurait, aussi, grandement besoin. Je me demande jusqu’à quel point l’État va reconnaître ces futurs préposés aux bénéficiaires. 

Vont-ils être capables de survivre au travers de plusieurs décès d’êtres humains? Vont-ils pouvoir avoir une écoute auprès de leur supérieur s’il arrive un incident? Est-ce que nombre d’entre eux vont devoir partir en congé de maladie à cause d’une dépression, d’un accident de travail? Comment l’employeur va prévenir ces lacunes? Est-ce que la ministre Blais a élaboré un plan adéquat avec les partenaires pour ça? J’en doute fort. 

J’ai lu le site de recrutement pour «Devenir préposé en CHSLD». Mais, entre ce qui est indiqué et la réalité dans un CHSLD, c’est deux mondes complètement différents. Cela ressemble à une belle publicité où l’on déguise le «produit» pour le rendre plus attirant. Déjà que c’est le bordel dans les CISSS et les CIUSSS, et que cela n’a jamais été géré de façon adéquate, je vois très mal comment la ministre Blais va faire pour régler réellement la situation dans les CHSLD.

Car ce n’est pas seulement le recrutement de personnel qui va régler la situation. J’en conclus que la fonction de la ministre responsable des Aînés et des Proches Aidants n’est qu’un rôle de potiche.